PubGazetteHaiti202005

Conférence-débat du Dr Josué Pierre-Louis autour de son livre « La modernisation du droit haitien: un défi pour l’avenir » à l’UNESCO à Paris

Prof KUYO, Dr Josué Pierre Louis, Prof Ndoba


En tournée sur le continent européen, le secrétaire général du Palais national Josué Pierre Louis a plaidé pour la modernisation du droit haïtien. Après Madrid, l’expert en droit s’est arrêté ce mardi 28 juin 2022 à Paris, à l’UNESCO plus précisément, pour débattre du droit haïtien tout en profitant de signer son nouveau livre.

 

Le pèlerinage du Dr Josué Pierre Louis, secrétaire général du Palais national, continue sur le continent européen. Hier jeudi 27 juin 2022, l’homme de loi a été reçu à Madrid, la capitale de l’Espagne, où un accueil chaleureux lui a été réservé lors d’une conférence-débat autour de son dernier livre « La modernisation du droit haïtien: un défi pour l’avenir »

 

Ce mardi 28 juin 2022, le professeur Josué Pierre Louis a été accueilli à la ville des lumières, plus précisément dans la grande salle de l’UNESCO où il était invité à animer une conférence-débat sur la problématique du droit haïtien et en a profité pour faire la vente signature de son livre « la modernisation du droits haïtien », étant tout aussi le titre de sa thèse soutenue avec brio, qui lui a valu la mention Très Honorable avec les félicitations du Jury.

 

Le début de l’activité était marqué par « les brèves interventions des professeurs Camille Kuyu, préfacier du livre et de son collègue Noël Magloire NDOBA, Ancien doyen de la Faculté des Sciences Économiques de l'université de Brazzaville, ancien conseiller du Président de la République du Congo, le professeur Pascal Lissouba, consultant international, et rédacteur en chef de la revue Droit et pouvoirs ». S’en est suivie l’intervention du docteur Josué Pierre Louis, secrétaire général de la présidence d’Haïti. 

 

Il aura fallu plus d’une heure au professeur pour décortiquer les véritables problèmes du droit haïtien, selon lui, ponctué par « la désuétude des textes, les lamentables lacunes juridiques qui en découlent, un appareil de justice absolument inefficace pour garantir l’instauration de la démocratie en Haïti ».

 

Mr Pierre-Louis regrette le plagiat fait du corpus judiciaire français après l’indépendance en 1804 sans tenir compte des facteurs sociologiques, anthropologiques et culturels. Un véritable manque d’adaptation à la réalité haïtienne. Il se plaint du fait que le français soit la langue de la loi alors que plus de 75 % de la population parle créole.

 

A cela s'ajoutent des coutumes que le droit haïtien ou la loi officielle ne prennent pas en compte. Tel que le concubinage pratiqué par « plus de 42 % de la population » dans les régions les plus reculées d'Haïti et qui n’est pas formellement reconnu par la loi.

 

Ce livre de 7 chapitres se veut aussi un repère de solutions. Dans sa thèse, le Dr Josué Pierre Louis propose des éléments de modernisation du droit haïtien, en passant par la réconciliation des deux ordres normatifs qui structurent le système juridique haïtien. Il croit que la désuétude et les différents maux du droit haïtien constituent un handicap sérieux à l’avènement d’un Etat de droit indispensable au développement socio-économique du pays.

 Mr Pierre Louis soutient que « l'occidentalisation n'est pas une modernisation ». Il croit que le pays se doit de tenir compte des normes internationales, des principes universels en matière de respect et de protection des droits de l'homme, de lutte contre la corruption et de bonne gouvernance.

 

La modernisation du droit haïtien est un travail à long terme, de longue haleine qui exige, à travers de la persévérance, discernement et continuité, reconnaît l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique. Toutefois, avec ce bourbier dans lequel patauge le pays ajouté aux problèmes de l'impunité, du kidnapping et des difficultés, cette modernisation ne semble pas être pour demain.

 

Le débat dans la grande salle de l’UNESCO s’est vite métamorphosé « en un véritable séminaire sur l’histoire du droit constitutionnel de notre pays », écrit le poète et journaliste Maguet Delva dans un précédent article publié dans le journal. L’ancien garde de sceaux de la République, doté d’un verbe facile, « était à son aise pour parler du futur du droit haïtien » et de sa modernisation.

 

Cette conférence-débat était suivie de la vente signature du livre « la modernisation du droit haïtien ». Certains de ses anciens étudiants présents à l’occasion dans la salle de l’UNESCO en ont profité pour échanger personnellement avec lui et prendre des photos et autographes.

 

Après Paris, France, le secrétaire général du Palais National se rendra demain en Allemagne pour une autre conférence-débat suivie de la Belgique. La tournée européenne prendra fin en Italie, à Rome. 

Photo

A signaler également que Josué Pierre-Louis s’est entretenu ce mardi avec Christian Jacob, président des Républicains (LR). 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Aug 10, 2022
Le chargé d'affaires ai  à l'Ambassade des États-Unis d'Amérique en Haïti Eric William Stromayer multiplie les rencontres depuis quelques jours avec des responsables du gouvernement, des in

Sport