PubGazetteHaiti202005

Scènes de pillage : « au moins 46 000 personnes en situation d'urgence en paieront les conséquences », a déclaré le directeur du PAM 

Jean Martin Bauer, Directeur du Programme PAM

Le directeur du Programme Alimentaire Mondial (PAM), Jean Martin Bauer, a réagi après les scènes de pillage enregistrés dans l'entrepôt du PAM, aux Cayes. Selon lui, au moins 46, 000 personnes en situation d'urgence en paieront les conséquences, déclare PAM, à travers un tweet ce jeudi 22 septembre 2022.

Le pays était très mouvementé au cours des deux semaines écoulées. Des citoyens ont gagné les rues de la capitale, et ses environs ainsi que les villes de province pour protester contre la cherté de la vie, l'insécurité, la décision du premier ministre Ariel Henry d'augmenter le prix des produits pétroliers, et éxiger son départ. Des barricades de pneus enflammés ont été érigées sur la chaussée. Le transport en commun était au point mort, les portes des institutions privées et publiques étaient fermées, toutes les activités étaient complètement paralysées.

 

Durant ces journées de mobilision, des scènes de pillage ont été enregistrés. Des institutions privées et publiques ont été vandalisées et pillées par les protestaires, parmi lesquelles figurent des entrepôts du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Ces derniers ont été pillés aux Gonaïves, aux Cayes, entre autres.

 

Suite aux scènes de pillage enregistrés dans un entrepôt du PAM aux Cayes, le directeur du Programme Alimentaire Mondial (PAM), Jean Martin Bauer a déclaré que qu' « au moins 46, 000 personnes en situation d'urgence en paieront les conséquences », selon un tweet de l'organisation humanitaire.

«  Le pillage n'est pas une solution. Le PAM est sur le terrain pour servir les Haïtiens », a t-il ajouté.

Le PAM n'est pas le seul a être victime des actes de pillage. Des locaux de la Caritas ont été également pillés. Le presbytère de la ville des Gonaïves, le bureau de l’UNOPS, le Collège Immaculée Conception (CIC), la succursale de la Digicel, une succursale de la Sogebank se situant à 2 Mapoux ont subi le même sort. À Saint-Marc, des insitutions publiques, des résidences et des entreprises privées ont été attaquées et pillées. Le bureau de l'ONA à Saint-Marc a été incendié. La succursale de la Digicel, l’APN et la résidence de Fraël ont été vandalisées et incendiées. Un bureau de Cam Transfert et de la Natcom ont été pillés. À Léogane, Les locaux de la Direction générale des impôts (DGI) ont été incendiés, entre autres.

 

La résidence de Me André michel, et celle de la Présidente de la Fusion des Sociaux-Démocrates Haïtiens Edmonde Supplice Beauzile, alliés du gouvernement actuel ont été également attaquées au cours de ces mouvements de protestations .

 

Daniella Saint-Louis

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 02, 2022
La sélection nationale des amputés enchaine avec une deuxième victoire de suite face à la formation française six (6) à zéro (0) ce dimanche 2 octobre, lors de son deuxième match dans la c