PubGazetteHaiti202005

Ariel Henry a rencontré les signataires de l’accord du 11 septembre, la mise en place d’un exécutif bicéphale débattue, révèle Abel Descollines

Abel Descollines, ex député

Le premier ministre a rencontré hier mercredi 12 janvier 2022 les signataires de l’accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire communément appelé « accord 11 septembre ». Cette rencontre survient quelques jours après que ce dernier a été accusé d’avoir « violé » les prescrits dudit accord. Lors de cette rencontre, des entités ont exigé l’application de l’article 2 de l’accord qui « ouvre une fenêtre » vers un exécutif bicéphale.


Le chef du gouvernement a rencontré ses alliés hier mercredi, selon la confirmation de l’ancien député Abel Descolines, porte-parole du collectif des anciens députés et alliés (CADOA), signataire de l’accord du 11 septembre. « L’objectif de cette rencontre était d’évaluer les applications de l’accord du 11 septembre », précise l’ancien parlementaire qui rapporte que la majorité des entités signataires de l’accord présentes lors de la rencontre ont critiqué vertement les violations de l’accord par Ariel Henry.

Les signataires voient aussi arriver dans quelques semaines, la date fatidique du 7 février 2021. S’agissant de la position devant être adoptée, les alliés de Henry pointent un article de l’accord. 

« Les entités politiques signataires de l’accord croient qu’il y a une nécessité d’envisager la mise en application de l’article 2 de l’accord qui ouvre une fenêtre qui donne la possibilité de mettre en place un exécutif bicéphale (un président & un premier ministre) », explique M. Descolines qui souligne qu’il ne saurait y avoir « qu’un seul maître à bord ». « Il faut un équilibre de pouvoir pour éviter des dérives », avance-t-il.

Lors de cette rencontre, les griefs étaient au rendez-vous. Selon Abel Descolines, la majorité des signataires de l’accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire ont accusé le premier ministre Ariel Henry de prendre des décisions unilatérales sans les consulter.


Par ailleurs, les signataires de l’accord du 11 septembre se sont entendus sur la nécessité de prendre les dispositions nécessaires pour aider à l’application des prescrits de l’accord.

 

Rappelons que l'un des acteurs clefs de l'accord du 11 septembre, le SDP a déjà publiquement accusé le premier ministre Ariel Henry d'avoir violé systématiquement l'accord du 11 septembre.  Cette structure envisagerait même de s'en retirer, selon certaines sources.

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments
Post on Jun 29, 2022
Pour le mercredi 29 juin 2022, le taux de référence est fixé à 113,48 gourdes pour 1 dollar américain.

Sport