PubGazetteHaiti202005

Adresse à la nation: Joseph Lambert décrète 2022, « l’année de dialogue entre les différents secteurs pour un consensus national »

Joseph Lambert, le Président du Sénat

La traditionnelle rentrée parlementaire prévue par la constitution du 29 mars 1987 chaque deuxième lundi du mois janvier entre le Président de la République, accompagné des membres de son gouvernement et les membres du corps législatif s'est tenue différemment cette année. Le Président du sénat, Joseph Lambert, s’adressant à la nation ce lundi 10 janvier pour cette rentrée officielle de la première session ordinaire législative 2022, suggère que 2022 soit une année de dialogue entre les différents secteurs pour un consensus national.
 

C’est un vœu de la Constitution, chaque deuxième lundi de janvier, les parlementaires se réunissent en Assemblée nationale pour marquer la rentrée parlementaire pour la nouvelle année législative.
 
Pour cette année marquant l’ouverture de la première session ordinaire de la rentrée législative 2022, il n’y pas eu de discours du président de la république et ni la présentation du bilan des activités du gouvernement.
 
Joseph Lambert, le Président du dernier tiers du Sénat, malgré le doute qui planait sur la ténue de la cérémonie officielle de la rentrée législative compte tenu des débats autour de la fin du mandat des 10 Sénateurs en fonction, s’est adressé à la nation en invitant tous les secteurs de la vie nationale « à s’unir autour d’un consensus national ».
 

Photo
Sur 10 Sénateurs en fonction, 6 Sénateurs assistaient à la cérémonie marquant l’ouverture de la première session ordinaire législative 2022. Il s’agit du Sénateur Patrice Dumont, du Sénateur Garcia Delva, le Sénateur Kedlaire Augustin, le Sénateur Jean Marie Ralph Féthière, Pierre François Sildor et le Sénateur Jean Rigaud Belizaire. Les Sénateurs, Rony Célestin, Wanique Pierre et Denis Cadeau étaient pour leur part absents
 
Joseph Lambert s’adressant à la nation réaffirme que le mandat du dernier tiers du Sénat arrive à terme le deuxième lundi du mois de janvier 2023 et non ce lundi 10 janvier 2022.
 
Le Président du Sénat dans son discours de circonstances, revient sur l’année 2021, qui, dit-il, était remplie de difficultés et d’épreuves rudes pour les Haïtiens. Joseph Lambert a mis l’accent sur la gangsterisation de certains quartiers, qui « a des conséquences néfastes sur l’économie haïtienne ».
 
Pour l’élu du Sud-est, la sécurité est la principale revendication du peuple haïtien, qui selon, lui, « doit être rétablie aujourd’hui ». Joseph Lambert dit comprendre fort mal que la sécurité ne soit pas la priorité du pouvoir en place.
 
Tout est à l’arrêt dans le pays selon Joseph Lambert qui dit constater qu’il n’y a aucun suivi des projets déjà initiés par le feu Président Jovenel Moïse.
 
Le président du Sénat dit « suggérer humblement et fermement que l’année 2022 soit décrétée année du grand dialogue haïtien ». Conférence nationale, États généraux, dialogue social ou politique, peu importe le titre, soutient Joseph Lambert.

 


 
Fenel Pélissier

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments
Post on Jun 29, 2022
Pour le mercredi 29 juin 2022, le taux de référence est fixé à 113,48 gourdes pour 1 dollar américain.

Sport