PubGazetteHaiti202005

Haïti – COVID 19: La fabrication des masques, une véritable escroquerie, selon Youri Latortue/ Pur mensonge, répond Jonas Coffy 

Youri Latortue et Jonas Coffy

Pour contenir la propagation du virus dans le pays, plusieurs mesures ont été adoptées dont le port obligatoire de masque dans les espaces publiques. Pour ce faire, le gouvernement de Moïse- Jouthe a soumis un ensemble de contrat pour la fabrication de masque à un ensemble d’entreprises, qui,  selon le Sénateur Youri Latortue, sont fraichement créées. Ces contrats ne respectent aucune norme, a indiqué le sénateur qui en a profité pour saluer la Cour Supérieure des Comptes et Contentieux Administratif (CSC/CA) de ne pas vouloir approuver ces contrats.


Lors d’une conférence de presse, ce mardi 28 juillet 2020, l’homme de loi a fait savoir que plus de 10 millions de dollars américains, soit exactement 9 216 770 dollars américains sont en train de se volatiliser.  Ces fonds seraient donnés à des entreprises étrangères pour la fabrication des masques. Encore une goutte d’eau de plus qui s’ajoute à la vase de la corruption, a révélé le sénateur.


« Ces entreprises ne sont pas munies de patente. Ces entreprisses ont obtenu leur marché de gré à gré, c’est-à-dire sans aucun appel d’offre. La Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif ne trouve pas la carte d’identité d’aucune de ces firmes », a affirmé l’ancien élu du département de l’Artibonite.

Le Leader de AAA s’insurge contre l’Etat central qui utilise ces entreprises fraichement créées durant la crise sanitaire. « Ce sont des entreprises à peine créées juste pour profiter de gagner des fonds au profit de la crise sanitaire », a-t –il indiqué tout en avouant que ces dernières se révèlent étrangères et illégales.

Malgré le refus par la Cour d’avaliser ces dossiers, l’ancien conseiller de Michel Martelly « AAA » se dit très inquiet en appuyant sur le dossier Dermalog comme un exemple. « Dermalog a reçu deux (2) avis défavorables de la Cour, cela n’a pas empêché le déblocage fonds », s’est-il plaint.

Questionné sur son point de vue sur la visite du Président Jovenel Moïse à la CSC/CA, Youri Latortue a argué de que cette visite est très suspecte. Il a insisté sur la velléité du pouvoir en place de continuer dans cette pratique de corruption. Pour preuve, dans ce nouveau code pénal, copié sur celui de la France, l’exécutif a favorisé l’amnistie même en cas de corruption, a affirmé le chef du parti « Ayiti An aksyon ». 

Jonas Coffy dément 

Le ministre du Commerce Jonas Coffy n’a pas tardé à répondre à Youri Latortue. Dans une conférence de presse convoquée en milieu de journée du mercredi 29 juillet, Jonas Coffy s’en est vertement pris au Sénateur Latortue qu’il accuse de déclarations mensongères. Il dément que des firmes bidons ont été sélectionnées pour l’octroi des contrats de fabrication de masques. Les contrats ont été passés avec 29 firmes haïtiennes dont la plupart est membre de l’Association des Industries d’Haiti, après une rencontre avec le premier ministre Jospeh Jouthe. Aucune commission n’a été exigée, a-t-il expliqué. « Ni 10%, ni 20%, ni 30% n’a été exigée aux entreprises pour l’octroi de contrats », a dit le ministre du commerce et de l’Industrie ajoutant que le processus s’est déroulé en toute transparence. « Tel n’en serait pas le cas pour tout le monde », s’enorgueillit-il. Tout le monde ne peut pas dire la même chose, contre-attaque le ministre. Sans citer nommément Youri Latortue, Jonas Coffy dit se rappeler que dans le temps, certaines autorités avaient utilisé leur pouvoir pour empocher des commissions sur des contrats de travail acccordé à des tiers. Il voulait faire allusion à une ancienne accusation portée contre l’ex parlementaire de l’Artibonite. Youri Latortue aurait exigé sous la transition dirigée par son oncle Gérard Latotue  30% à certains bénéficiaires de contrats de travail. L’intéressé a toujours démenti ces allégations. 

 

 

Par Billy Doré

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport