PubGazetteHaiti202005

Tennis : le gouvernement australien peut expulser Djokovic, malgré la décision de la justice qui l'autorise à rester

@DH

Après avoir passé 5 jours dans un camp pour réfugiés et migrants en mauvaise situation, le numéro 1 du tennis mondial vient d'être libéré par la justice australienne. Pendant que les proches de Djokovic se félicitent de ce retournement de situation, le joueur peut se voir expulser du pays.

Les autorités australiennes avaient refusé l'accès de leur pays à Novak Djokovic, mercredi dernier, car il n'avait pas pu justifier l'exemption médicale que les organisateurs de l'Open d'Australie lui avait accordée. Bien qu'il soit en liberté actuellement, le Serbe est sous la menace d'une expulsion a quelques jours du début de la compétition.

En effet, lors de l'audience qui a vu le juge Anthony Kelly ordonner la libération du tennisman, l'avocat du gouvernement, Christopher Tan, a déclaré que Alex Hawke, le ministre de l'Immigration, envisagerait d'exercer son « pouvoir personnel d'annulation ».

Si cela se fait, Novak Djokovic pourra faire appel, même si ce sera plus difficile de s'y opposer. En plus, il risque de se voir interdire l'entrée au pays pendant 3 ans.

 

Par: Jean Obed SIBRUN

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments

Sport