PubGazetteHaiti202005

Environ 10 cas de kidnapping enregistrés en deux jours à Port-au-Prince

Photo illustration


Plusieurs cas de rapt ont été enregistrés à Port-au-Prince entre mardi et mercredi. Selon les médias, au moins sept enlèvements mardi dont deux élèves du Collège Canado. Tôt ce mercredi, des riverains ont érigé des barricades de pneus enflammés au niveau de Delmas 33 et sur la route de l'aéroport en signe de protestation contre deux cas de kidnapping dont ils ont été témoins


Le vent de panique soufflait tôt ce mercredi à Delmas 33, à quelques encablures de Gérald bataille, après l'enlèvement d'une personne. La tension montait, des tirs nourris ont été entendus, des  barricades de pneus enflammés ont été dressées sur la chaussée, avant que des agents de l'ordre ne viennent disperser les protestataires à coup de gaz lacrymogènes. 


Au carrefour du Village Solidarité, des citoyens se sont mis vent debout pour exiger la libération de Gabo, agent de l'USGPN, enlevé, selon eux, par des ravisseurs. Ils ont érigé eux aussi des barricades de pneus enflammés sur toute la route de l'aéroport et ont craché leur colère au pouvoir en place. 


Alors que le locataire du palais national, Jovenel Moïse a annoncé des mesures visant à mater le kidnapping après un CSPN spécial, le jour suivant son discours, les ravisseurs ont enlevé sept personnes mardi à Port-au-Prince, dont deux élèves du collège Canado. Des individus lourdement armés ont enlevé 3 personnes à l'Avenue N, à la Rue 3 et  à la Rue de la Montagne. L'enlèvement de l'ingénieur Alix Clément, l'époux de la ministre de la Santé publique et de la Population, Dr. Marie Greta Roy Clément a fait le plus de bruits dans les médias. 

 

 

Par Michel Césaire

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Apr 19, 2021
Après une pause due au mouvement de boycott lancé par les arbitres, le championnat national de football a repris ses droits dans les stades du pays ce week-end.