PubGazetteHaiti202005

Changement constitutionnel : l’OPC recommande la mise en place d'un comité spécial composé d'experts multidisciplinaires et de personnalités crédibles 

.

Alors que le débat autour du changement ou non de la constitution de 1987 amandée, considéré par plus d’un comme la principale source d’instabilité pour le pays depuis plus de trente (30) ans, est de plus en plus présent dans le quotidien des haïtiens. Dans un communiqué de presse publié mercredi 28 octobre 2020, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a posé les conditions nécessaires à l’élaboration et l’adoption de cette nouvelle constitution tant prônée par l’exécutif et par divers organisations de la société civile.

Dans ce communiqué, l’OPC rappelle que sur la base des controverses suscitées par les débats portant sur l'adoption d'une nouvelle Constitution, qu’il a organisé, les 12 et 13 août 2020, un forum multisectoriel sur la « réforme constitutionnelle et régime politique en Haïti » dans le souci de favoriser la création d'un espace de dialogue constructif avec des chercheurs, des hommes politiques, des universitaires, des juristes, des membres du pouvoir judiciaire et de la société civile et que les actes du forum rendus publics, ont été présentés aux autorités du pays et à de différents secteurs de la vie nationale.

L’OPC reconnaît en effet que des prises de positions de diverses couches sociales se sont multipliées sur cette épineuse question de réforme constitutionnelle. 

« Si pour certains secteurs, la recherche d'un minimum de consensus est indispensable en raison de la crise sociopolitique, pour beaucoup d'autres, l'adoption d'une nouvelle constitution adaptée à la réalité politique, économique et sociale d'Haïti doit être placée au cœur des priorités du moment avant la tenue prochaine des élections », a écrit le protecteur du citoyen, Renan Hédouville dans ce communiqué encourageant toutefois, les parties prenantes à orienter le processus vers la consolidation des acquis démocratiques, la consécration des droits fondamentaux de la personne sans discrimination et l'intégration effective de la diaspora haïtienne dans les affaires politiques du pays,

L'Office de la Protection du Citoyen réitère sa recommandation quant à la mise en place d'un comité spécial composé d'experts multidisciplinaires et de personnalités crédibles afin de se pencher sur un éventuel avant-projet d'une nouvelle constitution.

L’OPC dit croire que le climat actuel peut ouvrir la voie à un processus qui permettra aux acteurs de conduire le pays dans un environnement politique pacifique, indispensable pour l'instauration d'un Etat de Droit axé sur la culture de bonne gouvernance, la stabilité politique dans la perspective de l'instauration de la paix sociale et du développement durable.

 

 

Par Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport