PubGazetteHaiti202005

Assassinat de Jovenel Moïse: Samir Handal libéré par la justice turque

Samir Handal

Accusé dans l'assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, Samir Handal Handal a été arrêté par les autorités turques suite à une alerte rouge émise par Interpol. Alors qu'Haïti a demandé son extradition, il vient d'être libéré par la justice turque.

 

D'après les autorités haïtiennes, Samir Handal est l'un des suspects de l'assassinat du président haïtien Jovenel Moïse le 7 juillet 2021. Le 15 novembre 2022, il a été arrêté par les autorités turques à un aéroport d'Istanbul suite à une notice rouge émise par Interpol à la demande des autorités haïtiennes.  

 

Suite à l'arrestation, Haïti avait formulé ne demande d'extradition à la Turquie. Alors conformément aux procédures, la justice turque avait donc demandé aux autorités haïtiennes de fournir des informations sur son code pénal et les garanties officielles que Handal ne serait pas passible de la peine capitale, de la torture ou de tout traitement incompatible avec la dignité humaine. 

 

En guise de garantie, les autorités haïtiennes ont précisé que les dispositions sur la servitude pénale ne s'appliquaient pas aux personnes âgées de plus de 60 ans et qu'Haïti avait signé des conventions internationales interdisant la torture et les traitements inhumains. Cependant, la défense de Samir Handal a présenté au tribunal des rapports de l'ONU sur 54 décès dus à des conditions inhumaines dans les prisons haïtiennes au cours des quatre premiers mois de l'année seulement et a fait valoir que Handal, qui souffre d'épilepsie, courait un risque élevé d'être tué, enlevé ou torturé en Haïti. 

 

En conséquence, le 4 juillet, le tribunal a rejeté la demande d'extradition d'Haïti, jugeant ses motifs et ses garanties insuffisants, et a ordonné la libération de M. Handal sans aucune condition. Ainsi, il a été placé dans un centre d'expulsion où il a dû attendre un ordre d'expulsion officiel avant d'être emmené à l'aéroport d'Istanbul le 15 juillet. Par contre, il n'a pas pu repartir car le ministère de la Justice n'avait pas informé la police que l'alerte de restriction à son encontre, basée sur le mandat d'Interpol, avait été levée. 

 

Finalement, la question a été résolue cette semaine. Handal a choisi de se rendre d'abord au Canada, incertain de la validité de son permis de séjour américain après avoir passé plus de six mois en Turquie. Après s'être envolé pour le Canada le 3 août, il s'est rendu à Miami pour rejoindre sa famille.

 

Michner Alfred avec Al-Monitor

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Aug 10, 2022
Le chargé d'affaires ai  à l'Ambassade des États-Unis d'Amérique en Haïti Eric William Stromayer multiplie les rencontres depuis quelques jours avec des responsables du gouvernement, des in

Sport