PubGazetteHaiti202005

Agissements du commissaire Muscadin à Miragoane: préoccupé, le MJSP forme une commission d’enquête 

Ministre Bertho Dorcé et Commissaire Muscadin

Par le biais d’un communiqué de presse en date du dimanche 19 juin 2022, le ministère de la justice et de la sécurité publique s’est dit préoccupé par les pratiques « menaçant la paix, la sécurité publique » à Miragoane. Par conséquent, une commission a été formée pour enquêter sur les faits et son rapport est « instamment attendu ».

Le gouvernement est finalement sorti de son mutisme sur les pratiques du commissaire du gouvernement de Miragoane Jean Ernest Muscadin. Si bon nombre de citoyens ont affiché leur soutien au représentant de la loi, pour le gouvernement haïtien, ces pratiques menacent la paix et la sécurité publique.

« Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, justement préoccupé par certains faits et évènements menaçant la paix, la sécurité publique et préjudiciable aux droits et libertés des citoyens, dans le pays et plus particulièrement à Miragoane », peut-on lire dans le communiqué de presse dudit ministère ce dimanche. Le ministre a pris le soin de ne pas citer le nom du commissaire Jean Ernest Muscadin. 

 

Par conséquent, le ministère de la justice et de la sécurité publique a décidé de la formation d’une commission spéciale chargée de faire le jour sur cette « importante question ». « Le rapport circonstancié de cette commission, déjà à pied d’œuvre, est attendu instamment pour les suites nécessaires », ajoute le communiqué.

Deux individus tués hier par Muscadin

Hier samedi, le Commissaire du gouvernement près le Tribunal de première instance de Miragoâne, Jean Ernest Muscadin et son équipe ont abattu deux autres ndividus présentés comme des criminels. 

Ils ont été arrêtés dans la localité de Saint-Michel, à Miragoane dans un bus en provenance de Port.au-Prince et identifiés comme membres du gang « 5 Segond » opérant à Village de Dieu, lors d’un contrôle de routine sur un autobus assurant le trajet Port-au-Prince/Jérémie.

Ces derniers répondent au nom de Jules François, alias « Piman Chen » et Rodrigue André, d'après les informations fournies par le commissaire dans une conversation avec le journal.

Ce dernier agissement représente vraisemblablement le dernier goutte d’eau qui a fait déborder la vase, obligeant le ministère de la justice et de la sécurité publique à réagir.

Toutefois, le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Miragaoane bénéficie d’un élan de soutien d’une bonne frange de la population. La semaine dernière, des habitants du département des Nippes ont foulé le macadam pour émettre une mise en garde aux autorités étatiques contre tout pratique visant à éjecter le commissaire Jean Ernest Muscadin.

Entre-temps, les organisations de droits humains ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur les agissements de Jean Ernest Muscadin qu’elles jugent non conformes aux normes. 

Muscadin a même menacé de procéder à l’arrestation du responsable de FJKL Marie Yolène Gilles pour avoir critiqué ses pratiques et demandé sa révocation. 

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments
Post on Jul 05, 2022
Pour le mardi 5 juillet 2022, le taux de référence est fixé à 114,23 gourdes pour 1 dollar américain.  

Sport