PubGazetteHaiti202005

Offusqué, Joverlein Moïse rejette les excuses du Président colombien et exige « justice et réponses »

Joverlein Moise

Le fils aîné de l’ancien President assassiné Joverlein Moïse n’a pas pris du temps pour réagir aux excuses du Président colombien Gustavo Petro hier mercredi en marge de sa participation à la 77ème Assemblée des Nations-Unies, à New York. Sur Instagram et Facebook, Joverlein dit ne pas vouloir des excuses du Président, exigeant plutôt justice et réponses.

Joverlein Moïse n'a pas été pris par le train d’émotions constatées sur les réseaux sociaux après les excuses de l’actuel Président colombien Gustavo Petro hier mercredi. Ce jeudi, sur les réseaux sociaux, la réaction de Joverlein Moïse, fils aîné de Jovenel Moïse, a été poignante. Ce dernier rejette avec force les excuses de Petro.

« Plus d'un an plus tard, le président Colombien, @petrogustavo, présente ses excuses pour la torture et l'assassinat du président haïtien, @moisejovenel, mon père, par des mercenaires colombiens. En tant que fils et citoyen haïtien, je demande justice, pas des excuses », réagit Joverlein Moïse.

Plus d’un an après, Joverlein Moïse dit avoir des questions qui, jusqu’à présent, n’ont pas de réponses. Celui qui a pris la fuite peu de temps après l’assassinat de son père ne s’est pas gardé de les poser au Président.

« Mon équipe juridique et moi voulons des réponses. Existe t-il un résultat d'enquête internationale confirmant que le président Moïse a bel et bien été assassiné par des mercenaires colombiens? Si oui, qui a commandé l'assassinat? D'où? Qu'en est-il de l'implication de la compagnie américaine CTU (Counter Terrorism Unit)? Qui a payé ? Pourquoi? », se demande Joverlein Moïse. « Nous voulons, avons besoin et exigeons justice et réponses. Nous n'acceptons pas vos excuses », lance-t-il.

Hier mercredi 21 septembre 2022,  le Président de la Colombie Gustavo Petro a demandé pardon au peuple haïtien pour l’assassinat de l’ancien Président haïtien Jovenel Moïse par un commando composé de mercenaires colombiens et d’Haitiano-américains.

« Aujourd'hui, j'ai présenté mes excuses à Haïti pour l'assassinat de son président par des mercenaires colombiens », a tweeté le président colombien en marge de sa participation à la 77ème Assemblée des Nations-Unies à New York.

Vague de réactions

Après les excuses du Président Gustavo Petro, les réactions se sont fusées de partout et ailleurs.

L’ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires Étrangères sous la présidence de Jovenel Moïse, Claude Joseph a salué la décision tout en revenant avec des questions qui n’ont toujours pas de réponses.

« Merci Monsieur le Président. Cependant, cela ne suffit pas. Haïti a besoin de la pleine collaboration de votre gouvernement pour nous aider à découvrir le cerveau derrière Pdt. @moisejovenel assassinat. Qui les a financés ? Comment ont-ils obtenu l'argent? Leurs antécédents de voyage avant ce crime odieux ? Etc », a réagi l’ancien chef du gouvernement sur Twitter.

Un autre ancien Premier ministre, ami de Jovenel Moïse, Laurent Lamothe a réagi suite à la nouvelle. Contrairement à Joverlein Moïse ou encore Claude Joseph, Laurent Lamothe a fait montre d’une once de satisfaction.

« Merci Monsieur le Président @petrogustavo pour ce message plein de respect pour Haïti et son peuple. La route a été difficile mais le combat pour la JUSTICE pour Jovenel Moise continue et continuera avec votre soutien », a-t-il écrit.

Depuis l’assassinat de Jovenel Moïse, une vingtaine de mercenaires colombiens ont été arrêtés par la Police Nationale d’Haïti. Certains d’entre eux écroués au Pénitencier national ne cesse de clamer leur innocence. L’enquête patine encore. Les mercenaires toujours écroués.
Aux USA, les autorités américaines ont désigné il y a quelques mois un fonctionnaire pour gérer les informations sensibles en lien avec ce dossier.


 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 02, 2022
La sélection nationale des amputés enchaine avec une deuxième victoire de suite face à la formation française six (6) à zéro (0) ce dimanche 2 octobre, lors de son deuxième match dans la c