PubGazetteHaiti202005

Le PHTK a combattu Claude Joseph parce qu'il voulait garder le pouvoir, a déclaré Liné Balthazar

..

10 mois après l’assassinat de Jovenel Moïse, les langues se délient sur les véritables raisons ayant poussé le PHTH à combattre Claude joseph alors qu’il prenait le contrôle du pouvoir peu après le crime. 

A l’émission «  Le Rendez-vous avec Volcy Assad » ce mardi, le président du PHTK, Liné Balthazar a révélé avoir contribué à faire tomber l’ancien premier ministre par intérim, Dr Claude Joseph parce que ce dernier voulait garder le pouvoir.  Peu après l’assassinat de Jovenel Moïse, le PHTK par la voie de Liné Balthazar avait clairement fait savoir qu’il n’allait pas participer aux élections avec Claude Joseph.  

Deux raisons fondamentales l’ont poussé à prendre cette position : d’abord parce que « Claude Joseph a fait inscrire son nom comme président intérimaire sur Wikipedia ». Ensuite, pour mettre en déroute le projet de la représentante de l’ONU en Haïti Helen B. La Lime de garder Claude Joseph au pouvoir jusqu’aux élections. En effet, Mme La Lime avait annoncé que l’ex ministre des affaires étrangères allait rester au pouvoir pour organiser des élections. 

Liné Balthazar a confié avoir eu une conversation avec le président Jovenel Moïse qui lui avait dit que Ariel Henry nommé premier ministre allait être installé et que Claude Joseph resterait à la Chancellerie. 

Selon le responsable du PHTK, si Claude Jospeh avait « un minimum d’éthique », après avoir pris le contrôle de la situation pour éviter tout chaos, il se devait d’appeler Ariel Henry pour l’installer « afin de respecter le vœu du président ».

En ce qui a trait au conflit désormais ouvert entre Jovenelistes et PHTKistes, Liné Balthazar explique qu’il n’avait pas connu ce groupe politique quand son parti (PHTK) devait porter Jovenel Moïse au pouvoir. D’ailleurs, dit-il, le PHTK n’en avait pas non plus besoin pour gagner les élections.

Il en a profité pour rejeter les accusations selon lesquelles, le véritable chef du PHTK serait le principal instigateur de l’assassinat de Jovenel Moïse. «  Ce sont les adversaires de Martelly qui soutiennent de telles allégations », a réagi Liné Balthazar. Il a cité en exemple l’ancien sénateur Gabriel Fortuné qui était, dit-il, candidat à la présidence et le directeur exécutif du RNDDH Pierre Espérance ayant, rappelle-t-il, toujours combattu l’ex président de la république. 

 

 

Par Gazette Haiti News

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments
Post on Jul 05, 2022
Pour le mardi 5 juillet 2022, le taux de référence est fixé à 114,23 gourdes pour 1 dollar américain.  

Sport