Haiti/Politique:- Thimothe Rony exclu du board de Pitit Dessalines met Jean Charles Moïse en défi de fouler le macadam lors des prochaines manifestations/ Moïse tente de désamorcer la bombe.

Submitted by gazettehaiti on Wed, 12/20/2017 - 23:58
Photo 1

Port-au-Prince, le Mercredi 20 Décembre 2017 ((www.gazettehaiti.com))

La décision de Jean Charles Moïse de violer la charte de la plate-forme Pitit Dessalines pour mettre à l’écart certains membres clefs du board de cette structure politique continue de faire des vagues.

Après le Père Amorce Georges responsable éthique et l’ex numéro 2 de la plate-forme Assad Volcy qui ont dénoncé le caractère autoritaire de la décision de Moïse, c’est l’ancien porte-parole et désormais dirigeant de Vivre Haïti Thimothe Rony qui s’en prend au leader de Pitit Dessalines.

Selon Louco Thimothe l’a appelé immédiatement après l’intervention de Assad Volcy à Maten deba du Mercredi 20 Décembre pour lui raconter sa mauvaise expérience avec le leader de Pitit Dessalines. L’ancien militant de Fopark qui avait fait voir de toutes les couleurs à Michel Martelly s’en est plaint à Louco Desir.

Selon ce qu’a rapporté l’animateur de Maten Deba Thimothe Rony mettrait Moïse en défi de fouler le sol lors des prochaines manifestations. Celui qui a inventé le Slogan très populaire Le ou la Façon a fait savoir à Louco Off the record que Moïse est un vagabond qui pense pouvoir utiliser tout le monde à ses fins pour les jeter à la poubelle à la fin. Il paiera son comportement très cher aurait déclaré Thimote au Journaliste Louco Desir.

Dans une note rendue publique par Jean Charles Moise des membres fondateurs de Pitit Dessalines ont été tout simplement renvoyés de manière totalement arbitraire, car selon les statuts de PDD, seul le congrès peut décider d’un quelconque changement au niveau du staff dirigeant de la plate-forme. Face aux dénonciations et menaces de toutes sortes des membres exclus, Moise à tenté au cours de la journée du 20 Décembre de désamorcer la bombe.

Il a fait publier une liste contenant un ensemble de commissions dans lesquelles les personnes préalablement exclus ont été repêchées. Elles sont toujours écartées du board mais placer dans des commissions pour calmer les ardeurs. Selon des sources dignes de foi, les acrobaties de Moïse sont loin de calmer le jeu, car la conviction des dirigeants écartés en ce qui a trait au comportement dictatorial de ce dernier est faite.

Assad Volcy qui dirige aujourd’hui une structure politique ODEP Haiti a été le premier à dénoncer le caractère autoritaire de Jean Charles Moise qui avait refusé d’organiser un primaire dans le cadre du choix du candidat au sénat devant Représenter Pitit Dessalines dans le département de l’Ouest lors des élections législatives de 2016.

La Gazette