Haiti/Politique:- Jovenel Moise veut un Gouvernement de transition

Submitted by gazettehaiti on Sun, 07/21/2019 - 15:02
Photo

Port-au-Prince, le 20 Juillet 2019
(www.gazettehaiti.com)

Editorial 


4 mois après avoir fait limoger le Premier Ministre Jean Henry Céant, le Président Jovenel Moise se trouvant depuis sans un gouvernement ratifié par le Parlement, cherche une issue pour sortir de la crise. Un Gouvernement de transition, voilà la nouvelle formule du pouvoir, supportée par les ambassades, pour sortir de l'impasse. Selon cette ènieme tentative, Jovenel Moise doit évincer son Premier Ministre nommé Jean Michel Lapin qui est devenu au fil du temps encombrant. Les alliés du Président le lui ont clairement signifié. Hors de question que le Premier Ministre nommé descende au Parlement pour une 4ème fois. 

Selon des informations confirmées par un tweet de GPPC, ce dimanche le Président Moise devrait rencontrer les Présidents des deux Chambres pour statuer sur ce dossier. Il est question de trouver un homme ou une femme capable, selon les forgeurs de cette gymnastique, d'organiser un dialogue. Signalons que, comme le Président, la 50ème Legislature est dans la ligne de mire de la population qui la reproche de n'avoir pas joué son rôle de contre-poids pour empêcher les dérives du pouvoir. 

C'est quoi un Gouvernement de transition? 

Pour une fois et le pouvoir et l'opposition parlent le même language. Comme l'opposition, Jovenel Moise et ses alliés veulent un gouvernement de transition mais pas pour les mêmes missions. Si pour les différents secteurs de la vie nationale dont les opposants au régime, il faut faire partir le Président Moise pour ensuite organiser une transition devant permettre une remise totale de notre système politique, ce dernier quant à lui veut lui même organiser sa propre transition tout en se maintenant au pouvoir. 

L'idée d'un gouvernement de Cohabitation démarchée par des alliés du pouvoir étant rejetée par toute la classe politique, Jovenel Moise opte pour une toute autre stratégie. Il veut former un Gouvernement qui n'aura qu'une seule mission: organiser un dialogue pour arriver au véritable gouvernement. Quel sera le menu de ce ènième dialogue? La durée de son mandat ? Ce Gouvernement pourra-t-il convaincre la vraie opposition à y participer? Cette dernière question est de taille tenant compte de la radicalisation de la plupart des secteurs qui ne jurent que part le départ de Jovenel Moise. 

Le Président Jovenel Moise indexé dans le rapport de la Cour des comptes pour la participation présumée de ses firmes Agritrans et Betrex dans la dilapidation des fonds Pétrocaribe peut-il encore fait partie de la solution de la crise qu'il a lui-même contribué à aggraver? 

Et l'opposition dans tout cela? Toujours pas d'alternative unitaire capable de trouver l'adhésion de la population et de l'International qui joue un rôle important dans la politique Haitienne. Pour avoir voté contre le Président Vénézuelien Nicolas Maduro à l'OEA, le Président Américain Donald Trump voue une gratitude jusqu’à présent sans faille à son homologue haitien.

Entre temps, la situation socio-économique du peuple haitien n'a jamais été aussi détériorée. Avec une inflation de plus de 18% occasionnant ainsi l'accroissement de la misère et du désespoir, Haiti n'attend que la goute d'eau pour que le vase se renverse. D'aucuns craignent que cette explosion qui se profile à l'horizon n'emporte tout le système sur son passage. 

La Gazette