Haïti/Gouvernance- Des partis politiques réclament de Jovenel Moise un gouvernement d’ouverture.

Submitted by gazettehaiti on Tue, 04/16/2019 - 21:23
Photo

Port-au-Prince, Mardi 16 Avril 2019
(www.gazettehaiti.com)


Le président Jovenel Moïse multiplie les rencontres avec des partis politiques de l’opposition et des alliés du pouvoir dans la perspective de la formation du nouveau gouvernement. Un gouvernement d’ouverture, c’est ce que réclament les responsables de ces structures politiques. 

Si le premier Ministre nommé en voulant suivre les procédures établies a remis ce mardi 16 Avril, ses pièces à la chambre des députés, au niveau du Palais National les rencontres se poursuivent quant à la mise en place du nouveau Cabinet Ministériel. 
Le chef de l’état s’est déjà entretenu en ce sens avec plusieurs responsables de partis politiques. Ces derniers ont suggéré à Jovenel Moïse de mettre en place un gouvernement d’ouverture, a fait savoir son conseiller spécial Guichard Doré, qui n’était pas en mesure de dire si le chef de l’Etat a proposé notamment aux partis de l’opposition plusieurs postes ministériels.

M. Doré a même affirmé que le locataire du Palais National ne s’est pas encore penché sur la composition du Cabinet Ministériel. 
En ce qui concerne les allégations selon lesquelles Jovenel Moise n’aurait pas voulu reconduire aucun des Ministres du gouvernement démissionnaire, Guichard Doré s’est gardé de tout commentaire. 
Entre temps, le Sénateur de la Grand’Anse Sorel Jacinthe se dit prêt à accorder un vote favorable au Premier Ministre nommé Jean-Michel Lapin, indiquant que son parti est en discussions avec le pouvoir. 

L’élu du parti INITE affirme avoir rencontré le président Jovenel Moïse après la nomination de M. Lapin et il a attiré l’attention du chef de l’Etat sur l’impérieuse nécessité de trouver un accord politique avant la formation du nouveau gouvernement. D’ailleurs, Sorel Jacinthe affirme avoir entrepris des démarches auprès de certains camarades de l’opposition dans le but de les convaincre d’intégrer le nouveau gouvernement. 


Par, Michelet Pierre Joseph.