Haiti/politique:- La tête de Jean Henry Céant sous une guillotine/ 70 Députés doublent le Sénat et interpellent le Premier Ministre

Submitted by gazettehaiti on Fri, 03/15/2019 - 15:42
Photo

Port-au-Prince, le Vendredi 16 Mars 2019
(www.gazettehaiti.com)


A seulement quelques jours de la date fatidique du 17 Mars marquant les six premiers mois de sa gestion comme premier Ministre de Jovenel Moise, Jean Henry Céant se trouve au beau milieu d'une guerre d'interpellation au Parlement.

C'est le Sénat de la République qui a manifesté le premier le désir d'interpeller Jean Henry Céant après avoir été convoqué pour fournir des expliquations sur la présence des 7 mercenaires étrangers. En effet, Dans une lettre au Président du Grand Corps Carl Murat Cantave, 8 Sénateurs dont des membres de l'opposition ont exprimé le voeu d'interpeller le Premier Ministre Jean ainsi que ses Ministres de la Justice et de l'Intérieur. Alors que le Premier Ministre est attendu au Sénat le 20 Mars prochain, une nouvelle demande d'interpellation arrive au bureau du Président de la Chambre des Députés Gary Bodeau. Entre 30 à 70 Députés se prépareraient à couper la tête du PM accusé de s'être auto-interpeller au Sénat à travers ses alliés Sénateurs pour échapper à toute éventuelle interpellation des Députés. Cette thèse est avancée par le Député Alfredo Antoine. 

Ce Vendredi matin, c'est un Député de la majorité Jean Mary Florestal qui a vendu la mêche au micro de Louco Desir à l'émission Maten Débat. Il confirme qu'une correspondance a déjà été envoyée au Bureau de la Chambre basse en ce sens. Comme pour dévancer le Sénat accusé de se préparer à protéger le PM, les Deputés interpellateurs fixent la séance d'interpellation au 18 Mars soit deux jours avant les Sénateurs pour d'autres motifs: 
le non-respect de la Politique Générale, la détérioration de la situation. Sociale, économique et politique, la dépréciation accélérée de la gourde, incapacité du Gouvernement de sécuriser le territoire, la désarticulation du Gouvernement etc, et pour avoir trahi le Président Jovenel Moise, ajoute un allié proche du PHTK Dieudonné Lhérisson. Sur le 100.5, le Coordonateur du Secteur Populaire National affirme sans langue de bois que Jean Henry Céant sera renvoyé par les Députés pour avoir tenté de renverser le Président et destabiliser le pays, dit-il. 
Véritable coup de pocker. Selon un autre Député de la majorité Wiler Jean, 70 Députés seraient déjà prêts pour cette séance. 

Réagissant sur l'interpellation des Députés, le Sénateurs Youry Latortue s'est montré prudent. Tout en reconnaissant l'autonomie des Chambres dans le cadre de leur travail, il précise toutefois que les Députés devraient attendre que le processus enclenché au Sénat avant d'introduire le leur. Foutaise, répond le Député de St Marc Samuel D'Haiti rappelant au Sénateur Latortur qu'il vient tout juste d'interpeller le Ministre de la Justice Jean Roody Ally alors que ce dernier fait déjà l'objet à la Chambre basse d'une d'interpellation. 

Entre temps, à la Chambre des Députés les Présidents de toutes les commissions sont convoquées ce Vendredi pour statuer sur la demande d'interpellation. Le Deputé de l'opposition Jean Marcel Louismérant qui reagissait sur cette demande a désaprouvé la démarche arguant qu'elle ne respecte pas les procédures.


José Samuel