PubGazetteHaiti202005

Le président désigné de l’opposition Me  Mecène Jean-Louis travaille avec son cabinet sur plusieurs dossiers importants, informe Me André Michel*

Secteur Democratique et Populaire

Le porte-parole du secteur démocratique et populaire donne des nouvelles du président désigné Me Mecène Jean-Louis, qui travaille dans l'ombre de Jovenel Moïse. À en croire Me André Michel, le président de l’opposition et son cabinet travaillent actuellement sur plusieurs dossiers importants.


En conférence de presse ce jeudi, André Michel, porte-parole du Secteur démocratique et populaire a salué le président désigné par l'opposition et de la société civile, Me Mecène Jean-Louis. Il félicite ce dernier et son cabinet qui, dit-il, travaillent sur des dossiers importants dont la conférence nationale haïtienne souveraine, rendre l'appareil justiciaire fonctionnel afin que des dossiers importants puissent être entendus dont le procès PetroCaribe, l'assassinat du batonnier Me Monferrier Dorval et les différents massacres perpétrés dans le pays.


L'autre point important sur lequel l'équipe du président désigné se prépare à aborder est celui de l'organisation des élections, informe l'avocat avant de préciser que Me Mecène Jean-Louis pense sur l'organisation des élections au moment opportun après avoir réuni les conditions favorables.


À ce propos, alors que la communauté internationale presse Jovenel Moïse à organiser les élections dans le pays, le porte-parole du Secteur démocratique et populaire croit dur comme fer que la tenue des élections avec le locataire du palais national est impossible.

« L'opposition politique n'a pas peur d'aller aux élections », nuance-t-il. Lui qui se dit convaincu que les forces démocratiques et populaires vont remporter haut la main les scrutins le jour où les conditions sont réunies pour l'organisation des élections dans le pays. « Il faut continuer la lutte pour que les élections aient lieu dans de bonnes conditions », insiste Me André Michel.

 

 

Par: Michel Césaire

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Apr 19, 2021
Après une pause due au mouvement de boycott lancé par les arbitres, le championnat national de football a repris ses droits dans les stades du pays ce week-end.