PubGazetteHaiti202005

Haïti-Insécurité : lancement d’un groupe de travail par le gouvernement pour la réduction de la violence communautaire. 

Le PM et son groupe de travail sur la sécurité

1 mois après la mise en place d'un communiqué interdisant les voitures à vitres teintées à l'exception des voitures immatriculées Officiel, CC/CD, pour stopper le phénomène de kidnapping, le premier ministre Joseph Jouthe a créé « un groupe de travail qui aura la mission de résoudre le problème d'insécurité et apporter la paix au sein de la population. »

«  J'ai lancé un groupe de travail autour de la Stratégie nationale de désarmement, démantèlement, réinsertion et réduction de la violence communautaire (SNDDR/RVC). Composé de plusieurs institutions, ce groupe travaillera en vue de répondre aux besoins actuels de sécurité », écrit le PM sur son compte Twitter officiel le mardi 6 avril 2021 juste après le lancement de la structure. 


Dans un communiqué à la même date, la primature informe que les maillons de cette chaîne sont : le Ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) ;  Ministère de la Justice et de la Sécurité publique  (MJSP) ; Ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT) ; Ministère de la Défense ; Ministère des Affaires sociales et du Travail (MAST), les Forces armées d’Haïti ,la PNH et l'Office de la protection du citoyen (OPC). Ce groupe de travail aura pour mission d'informer et faire des recommandations ou chef du gouvernement, révisé et finalisé le document de la SNDDR/RVC.

« Dans le cadre du déploiement de la SNDDR-RVC, la «Task Force » s’assurera également de la mise œuvre de programmes sociaux, de sensibilisation communautaire, d'apaisement social, à travers des projets à haute intensité de main d'œuvre, tout en veillant à la restauration de la confiance et de l'harmonie au sein de la Police nationale d’Haïti (PNH), en passant par la définition d'une nouvelle politique de formation professionnelle et de création d'emplois durables dans le pays », indique le communiqué à travers lequel le premier ministre Jouthe affirme se réjouit de la nécessité de l'opérationnalisation du document de Stratégie nationale (SNDDR/RVC) préparé par la CNDDR, avec l'appui technique et logistique du BINUH .

Un document qui sert, selon le chef du gouvernement, de plateforme pour promouvoir les droits humains et éradiquer le phénomène de gangstérisation des quartiers populaires en offrant des services essentiels aux plus vulnérables.

Le phénomène des gangs armés connaît une expansion inédite dans le pays. Une opération policière à Village de Dieu s’est soldée par la mort d’au moins 4 agents des forces de l’ordre, il y a environ un mois. Les corps ont été confisqués par les bandits. 
La population du quartier du Bel-Air, situé à deux pas du palais national, vient d’être encore une fois victime d’attaques de gangs armés. Plusieurs personnes ont été tuées ( corps calcinés) et maisons incendiées. L’ancien policier Jimmy Cherizier alias « Barbecue », réputé proche du pouvoir a revendiqué ces scènes de violence qu’il qualifie de riposte suite aux offensives armées des hommes du Bel-Air. Le même jour, soit le jeudi 1er avril des fidèles d’une église à Diquini ont été enlevés ( libérés contre rançon depuis) en pleine séance de prière retransmise en directe sur les réseaux sociaux. 

Pour mettre fin au phénomène des gangs en Haïti, ce groupe de travail aura du pain sur la planche. 

 

 

Par Yveson Pascal

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Apr 19, 2021
Après une pause due au mouvement de boycott lancé par les arbitres, le championnat national de football a repris ses droits dans les stades du pays ce week-end.