PubGazetteHaiti202005

La « Fondation Avenir » lance sa première initiative baptisée PATAJE qui vise à faire la promotion des modèles de valeur dans la société

.


La FONDATION AVENIR a procédé, ce mercredi, au lancement de son programme baptisé « PATAJE ». Une initiative qui vise à faire la promotion des valeurs au sein de la société en présentant aux jeunes des personnalités considérées comme étant des modèles de réussite et de sérieux dans le pays afin d’inspirer ces derniers dans leur projet d’avenir.

Il s’agit de la première initiative de la Fondation Avenir depuis son lancement officiel le 18 décembre dernier. PATAJE se veut un espace d’échanges entre les participants, principalement des jeunes, et les intervenants, des personnalités remarquables dont la réussite peut servir d’exemple aux jeunes, fait savoir l’une des co-fondatrices de la Fondation, Marnatha Ternier. Pour cette grande première, l’artiste à succès Roosvelt Saillant dit BIC a été reçu dans les jardins de la Fondation ou une cinquantaine de représentants d’organisations de jeunes ont échangé avec le chanteur de « Alléluia Amen ».

Photo

Issu d’une famille modeste, BIC a expliqué à l’assistance que son succès n’a pas été facile confiant que presque toutes les conditions étaient réunies pour son échec. Professeur d’anglais pendant 7 ans, il a finalement trouvé la voix en choisissant de faire de la musique. Et là encore, ça n’a pas été une partie de plaisir car son chemin a été parsemé d’embûches durant ses 20 années de carrière. L’auteur de « Kokorat la » s’est enorgueilli du fait que son succès est le fruit d’innombrables efforts qu’il a consentis et des choix qu’il a faits dès son plus jeune âge jusqu’à aujourd’hui. Il encourage donc les jeunes à faire de même soulignant que la clef de la réussite est le travail et l’effort.
 
Le fondateur de la Fondation Avenir, Etzer Emile annonce la poursuite de cette activité une foi tous les mois. Il informe que des jeunes venus des dix départements géographiques du pays pourront participer grâce à un partenariat développé avec une organisation de jeune dénommée « Angajman » représentée à travers tout le pays. M. Emile donne la garantie qu’aucune discrimination négative ne sera faite par rapport aux jeunes des zones défavorisées. Il annonce déjà pour le mois de février la participation de l’éminent avocat Samuel Madistin comme l’un des invités d’honneur.

 

Par Diego O. Charles

Category

Politique

Culture

Post on Dec 01, 2020
Le quotidien Le Nouvelliste et l'Institut de Recherche et de Promotion de l'Art Haïtien (IRPAH) de concert avec leurs partenaires ont lancé ce mardi 1er décembre 2020, la 14ème édition

Economie

Sport