ONA - Ferme Latortue - Advertising

 

Troisième année du mandat de Jovenel Moïse, le bilan est très maigre, selon le RDNP

Photo


Le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) a présenté ce mercredi 04 février 2020 lors d'une conférence de presse, un bilan de la troisième année de Jovenel Moïse à la tête du pays. Le parti politique de l'opposition modérée dit avoir identifié treize (13) points d'échec durant cette troisième année du mandat du chef de l'État.

Lors de sa campagne électorale, le président de la République, Jovenel Moïse avait promis de donner à manger, et de mettre de l'argent dans les poches du peuple, des promesses qui n'ont pas été tenues, estime le secrétaire général du RDNP, Éric Jean Baptiste qui considère ces promesses non tenues comme le premier échec de la troisième année de Jovenel au pouvoir.

Le secrétaire général a également fait mention du pays lock ayant paralysé les activités scolaires et les activités économiques du pays pendant près de trois mois.

« le chef de l'État, étant le garant de la bonne marche des institutions, devait prendre des dispositions formelles pour éviter le pays lock ou à défaut l'endiguer», a-t-il souligné, précisant également que pendant ces trois ans, le président n'a pas réussi à organiser d'élections pour renouveler le personnel politique  et comme bon nombre de ses prédécesseurs, Jovenel Moïse n'a pas réussi à mettre en place un conseil électoral permanent »

Pour le RDNP,  la situation sécuritaire du pays n'a jamais été aussi fragile qu'elle l'est aujourd'hui, et l'économie a atteint une décroissance considérable sur l'administration de Jovenel Moïse.

Au terme de cette conférence, le secrétaire général du RDNP, également ex-candidat a la présidence, Éric Jean Baptiste à fait savoir que le locataire du palais national n'a pas su établir un climat de confiance avec ses adversaires politiques et la population.

 

Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Economie

Sport