DOSSIER ARNEL BELIZAIRE:- KONTINYE KENBE RÈD , BATAY AP KONYINYE, déclarations Arnel Bélizaire arrêté à Jacmel et transféré à Port-au-Prince

Submitted by gazettehaiti on Sat, 11/30/2019 - 10:21
Photo

PORT-AU-PRINCE, Le 30 novembre 2019

 

Arnel Bélizaire dans le collimateur de la justice haïtienne et des américains pour des menaces qu'il aurait faites contre l'Ambassade américaine et d’autres secteurs a été arrêté tôt ce matin à l'entrée de la Ville de Jacmel. 7 individus qui l' accompagnaient ont été aussi appréhendés et des armes auraient été saisies lors de l'opération policière.

Après le constat d'un juge de paix, Arnel Bélizaire et ses compagnons on été immédiatement conduits au Commissariat de la ville où ils étaient détenus. Des agents de la Swat Team allaient être dépêchés à Jacmel pour assurer son transport, avec ses compagnons. Selon les informations, Bélizaire devrait être transporté en hélico et les autres par voie terrestre. Portant un maillot blanc sur lequel est inscrit : KOT KOB PETWOKARIBE A? Arnel entre les mains des agents de la Swat Team a déclaré et nous citons: « KONTINYE KENBE RÈD, BATAY LA AP KONTINYE! »

L'ex Parlementaire qui était sous le coup d'un mandat d'amener s'était rendu aux Gonaïves où sur la tombe de l'ancien Rebel Amiot Méteyer il avait juré de se battre jusq'au dernier soupir. Hier à St Marc, au Restaurant la Troquet où il devait donner une conférence de presse, il avait échappé de justesse à une première tentative d'arrestation. 

Dans une interview sur Zénith Fm, Arnel Bélizaire avait nié une nouvelle fois les accusations selon lesquelles il aurait menacé d'incendier l'Ambassade américaine et la Brasserie la Couronne.
Il avait aussi rejeté la thèse selon laquelle il aurait été poursuivi par les américains. « Si les américains avaient un problème contre
moi, ils l'auraient traité directement avec moi », avait-il déclaré lors de ce entretien.

Le dossier d'Arnel Bélizaire a été transféré au Cabinet d'Instruction mais le mandat était resté debout, avait confié le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince Jacques Lafontant à l'émission Intersection de Jean Monard Métélus.

L'ancien parlementaire qui participait à la mobilisation contre le Président Jovenel Moise sera probablement transféré dans la juridiction de Port-au-Prince pour être jugé. 

Il est à rappeler que le Mouvement de la Troisième Voie ( MTV/Ayiti) dirigé par l’homme d’affaires Reginald Boulos avait vite fait de prendre ses distances avec l’ex député de Delmas suite aux remous que ses déclarations avaient provoqués. « Monsieur Arnel n’est pas et n’a jamais été membre de ladite organisation politique [ MTV/Ayiti, NDLR]. Toute déclaration qu’il aurait pu faire n’engage que lui et les organisations politiques auxquelles il serait affilié », indiquait la note. 
Jusqu’à cette arrestation, aucun leader de l’opposition ne s’était prononcé sur la question.


Après le départ de Jean Bertrand Aristide pour l'exil, Arnel Bélizaire avait été arrêté devant la Radio Caraïbes au moment où la police procedait à l'arrestation de l'ancien Président du Sénat Yvon Feuillé, les Sénateurs Louis Gérald Gilles et Rudy Hériveaux qui particpaient à l'émission Ranmase. Il avait été emprisonné au Pénitencier National sans être jugé pour détention illégale d'armes. 

Elu Député de Delmas -Tabarre à la faveur des des élections de 2010 sous René Préval, le brouillant Député et farouche opposant au Président Michel Martelly allait être arrêté même avec son immunité parlementaire sous les ordres de celui-ci. Il fut libéré 24 heures plus tard sous pressions de ses collègues parlementaires et divers secteurs de la vie nationale. Arnel Bélizaire est celui, qui, en brisant des bureaux lors d'une séance au Parlement avait empêché le vote d'une loi contre le terrorisme. Selon cette loi, serait considéré comme du terrorisme le fait de blesser quelqu'un lors d'une bagarre.

Arnel Bélizaire n'a jamais caché son admiration pour les armes qu'il dit détenir pour défendre la population.


La Gazette