Haiti/Politique:- Nouveau conflit au sein de la frange radicale de l'opposition /Pitit Dessalines et le Secteur Démocratique à couteaux tirés

Submitted by gazettehaiti on Thu, 01/10/2019 - 11:13
Photo

Port-au-Prince, Jeudi 10 Janvier 2019
(www.gazettehaiti.com)


Comme cela a été le cas durant toute l'année 2018, la frange radicale de l'opposition reprend son combat contre le pouvoir pour cette nouvelle année sous fond de division. Au cours de sa toute première conférence de presse, le leader de Pitit Dessalines Jean Charles Moïse décroche des flèches en direction de ses camarades du Secteur Démocratique qu'il accuse de négocier une trêve politique avec Jean Henry Céant pour faire partir Jovenel Moïse et lui remettre le pouvoir. Selon les révélations de Moïse Jean Charles, cet accord aurait été trouvé entre le PM Céant et certains de ses camarades de l'opposition en la résidence de l'ancien Président Jocelerme Privert. 

Il déplore le fait que, dit-il, depuis cette entente des membres de l'opposition qui proposaient la Cour de Cassation pour remplacer le Président Jovenel Moïse parlent désormais de respect de la constitution, à savoir remettre le pouvoir au Premier Ministre Céant.

Selon Jean Charles Moïse, il est impensable que des dirigeants politiques entrent en négociation pour des postes et autres avantages au mépris de ceux qui ont été tués, blessés ou arrêtés dans le cadre de la mobilisation. Sans les citer nommément, l'ancien Candidat à la présidence a annoncé la reprise de la mobilisation pour faire partir Jovenel Moïse et Jean Henry Céant du pouvoir considérés comme des autorités à la solde de la bourgeoisie. Il annonce la tenue ce Jeudi d'un sit-in devant la DGI et une manifestation le 14 Janvier devant le Parlement à l'occasion de la rentrée parlementaire. 

Me André Michel principal porte-parole du Secteur Démocratique se sentant indexé par les attaques de son compagnon de lutte de Pitit Dessalines a nié les accusations portées contre son groupe les qualifiant de bas étage. Ce dernier dément  totalement avoir personnellement participé à une quelconque rencontre chez Jocelerme Privert reconnaissant toutefois le droit de certains de ses camarades de l'opposition, anciens collègues de l'ancien Président de le rencontrer. La position du Secteur Démocratique est claire, la solution de la crise passe par le départ du régime et l'organisation de la Conférence Nationale pour poser les bases d'une nouvelle société, a réitéré André Michel. 

La Gazette