PubGazetteHaiti202005

Jovenel Moïse reste accroché à son mandat le 7 février 2022

Jovenel Moïse, président d'Haïti

Le président Jovenel Moïse s'est adressé ce lundi 25 janvier à la population dans un live, loin des caméras et des questions des journalistes. Le chef de l'État est clair sur la fin de son mandat qui, dit-il, est de 5 ans. Jovenel Moïse a répondu à certaines questions sous le live sur le kidnapping, la misère noire, son rapport avec la nouvelle administration Biden/Harris.



Le président Jovenel Moïse, fidèle à lui-même, n'a pas mis le focus sur les actualités en s'adressant à la population. À l'approche du 7 février 2021, le premier mandataire de la nation croit dur comme fer que son mandat prendra fin le 7 février 2022. "Je n'ai pas l'intention de garder le pouvoir un jour de plus", a lâché le locataire du palais national qui se moque de la transition tant exigée par l'opposition. Le président Moïse a ses propres définitions de la transition "tout pour moi et rien pour les autres", ironise-t-il, martelant que " Ti reste la pou pèp la "


Le chef de l'État estime que les yeux du peuple sont ouverts, et pour préparer toutes représailles éventuelles de la part de l'opposition qui réclame à corps et à cris son départ du pouvoir le 7 février 2021, Jovenel Moïse dit passer des instructions formelles à la Police nationale d'Haïti, aux ministères de l'Intérieur et de la Justice afin que les biens et la vie de la population soient respectés.


Le chef de l'Exécutif évoque également la question de l'accord politique pour lequel il se dit ouvert; prêt à en accoucher un. Toutefois, il fustige le fait qu'à chaque organisation d'élection, il faut qu'il y ait un accord politique.


Jovenel Moïse qui ne cesse de botter les fesses à ses opposants, les appelle à faire la sourde oreille face à la manipulation d'un certain groupe.


Alors que les cas de kidnapping se multiplient sur le territoire et deviennent insoutenables, le chef de l'État a effleuré cette question en informant à la population que son administration travaille d'arrache-pied sur la question de la technologie pour arriver à mater ce phénomène.


"Quand l'insécurité prend cette forme, cela demande de la stratégie", a-t-il confié, souhaitant que la population collabore avec les forces de l'ordre en dénonçant les méfaits. Il dit continuer à travailler pour mettre fin à l'insécurité qui bouleverse le quotidien des Haïtiens.


Par ailleurs, le président Jovenel Moïse a commenté l'arrivée au pouvoir de la nouvelle administration Biden/Harris. Le locataire du palais national dit avoir accueilli la nouvelle administration américaine avec beaucoup de contentement. Cinq jours seulement après l'investiture de Biden, le président Moïse clame déjà un excellent rapport entre les deux administrations qui repose sur le respect de l'un et de l'autre, précise-t-il .



M. Moïse dit prendre note de l'appel à l'unité par Joe Biden après son élection. Tout comme Biden, le président Moïse explique avoir multiplié ces types d'appels. Concernant les élections annoncées pour cette année, le chef de l'État dit chercher le support des pays dits amis d'Haïti.


 

 

Par Michel Césaire

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Mar 06, 2021
À environ douze jours du premier match qualificatif de la sélection haïtienne U-23 pour les Jeux Olympiques de Tokyo, les jeunes grenadiers se préparent depuis plusieurs jours au Centre FIFA Goal d