PubGazetteHaiti202005

Après l’échec des négociations, Montana revient à ses fondamentaux, la Primature poursuit ses rencontres

.

Après l'échec des négociations politiques, les tenants de l’accord de Montana et de celui du 11 septembre travaillent en parallèle. Aucune avancée autour des accords politiques. Montana revient à ses fondamentaux dont la mise en place de la conférence nationale. L’accord du 11 septembre de son côté continue son pèlerinage en rencontrant d’autres acteurs politiques de la crise. 

 

 

Après l’échec des négociations politiques du mi-juillet, les lignes n’ont pas bougé entre l’accord du Montana et celui du 11 septembre. La forme que devrait prendre l’exécutif après les négociations politiques a été le véritable noeud gordien de ce dialogue politique. Les protagonistes campent toujours sur leur position et poursuivent chacun leur propre chemin.

 

« Notre démarche continue. Nous sommes confrontés à une difficulté avec le pouvoir en place et ses alliés. Cette difficulté a été clairement identifiée et à partir de ce moment nous revenons aux fondamentaux de Montana. À l’intérieur de Montana, depuis deux semaines, nous engageons des consultations intenses sur la mise en place des premiers moments de la conférence nationale », a confié Jacques Ted St-Dic du Bureau de suivi de l’accord de Montana intervenant à l’émission « Panel Magik » le vendredi 12 août. 

 

 

Revenant à ses fondamentaux, Montana veut resserrer les liens avec ses signataires et renforcer l’idéologie de l’accord. « Nous sommes en train de nous consolider à l’intérieur de l’accord de Montana, ensuite pour nous étendre, avec les partis politiques, à des organisations de la société civile, au niveau de chaque commune du pays », dit-il.

 

 

 

L’une des réalisations chères à l’accord du 30 août reste et demeure la conférence nationale. Là-dessus, selon M. St-Dic, Montana y travaille fort. « La base de référence pour la conférence nationale se fera dans chaque commune. Elle sera ensuite agrégée au niveau national, a-t-il précisé. La forme organisationnelle qu’elle prendra c’est qu’il y aura des instances au niveau des différentes communes du pays qui l’organisent avec des feuilles de route précises sur des thèmes corrects préalablement définis pour déterminer les ressources de la commune, les moyens de les exploiter et en même temps définir la base d’organisation sociale de la commune ». Il a également indiqué que la question de changement de constitution et celle du système électoral seraient discutées durant cette conférence nationale. 

 

Primature rencontre des protagonistes de la crise 

 

La décision de l’accord de Montana de prendre ses distances avec les négociations politiques initiées par le premier ministre Ariel Henry et ses alliés a été mal vue et mal perçue par les tenants de l’accord du 11 septembre. Le Dr Louis Gérald Gilles, intervenant à l’émission Panel Magik ce même vendredi, estime que la décision prise par les acteurs de l’accord de Montana est « une manœuvre dilatoire ». 

 

« Lorsque nous avons vu qu’ils ont décidé de surseoir aux discussions, une manœuvre dilatoire, nous avons pensé que nous devions avancer. En ce sens, nous avons rencontré plusieurs secteurs : le comité de médiation qui détient un document assez valable, un groupe de soixante-douze députés, des signataires de l’accord du 11 septembre qui sont insatisfaits mais qui sont venus discuter, la Fédération nationale des maires haïtiens (FENAMH), le secteur vodou, le recteur de l’Université d’Etat d'Haïti, la Fédération protestante d’Haïti, des acteurs du secteur privé… », a-t-il énuméré à l’émission, soulignant que ces rencontres sont organisées dans le but de trouver un consensus autour de l’ organisation des élections, la bataille contre l’insécurité,  la stabilité du pays.

 

La résolution de la crise semble ne pas être pour demain. Entre-temps, le pays se meurt. Les bandits continuent de terroriser la population malgré les efforts de la PNH. 

 

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 02, 2022
La sélection nationale des amputés enchaine avec une deuxième victoire de suite face à la formation française six (6) à zéro (0) ce dimanche 2 octobre, lors de son deuxième match dans la c