PubGazetteHaiti202005

3e anniversaire de l’assassinat de Jovenel Moïse:Joverlein Moïse lance l’Association de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice (ALII)

ALII

Dans un message préenregistré diffusé sur X ce dimanche 7 juillet 2024, Joverlein Moïse, fils du président Jovenel Moïse, a lancé l’Association de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice (ALII), une organisation dédiée à la recherche de la vérité et de la justice en Haïti. Ce lancement coïncide avec le troisième anniversaire de l’assassinat du président Jovenel Moïse.

 

Trois ans après le tragique événement, Jovenel Moïse et sa famille peinent toujours à obtenir justice malgré les efforts de deux juridictions en charge du dossier. Joverlein Moïse, profondément affecté par cette situation, promet de ne pas abandonner la lutte pour « son père, sa boussole, son président ». « J’ai souvent été dans l’incapacité de traiter cette réalité », confie-t-il tristement.

 

C’est dans cet esprit de détermination que Joverlein Moïse a choisi de créer l’ALII, une association visant à œuvrer pour la vérité et la justice en Haïti. « J’ai décidé de me battre. J’ai décidé d’être le porteur de l’humble flambeau de la justice », déclare-t-il avec conviction, invitant la population à se joindre à lui dans cette lutte avec l’ALII.

 

Selon Joverlein Moïse, l’association, créée il y a quelques mois, a pour principale mission de faire la lumière sur les circonstances de l’assassinat du 58e président d’Haïti, Jovenel Moïse. Cette mission s’étend à la lutte contre toute forme d’impunité et d’injustice « qui laisse les victimes sans voix et sans possibilité de justice ».

 

« Cette association a été créée dans le but d’institutionnaliser la lutte, car cette lutte ne m’appartient pas. Elle appartient à tous ceux qui se sentent outrés par cet acte. Ils (les commanditaires) n’ont pas seulement assassiné mon père, ils ont assassiné notre président. Ils ont piétiné notre souveraineté. Cette lutte est donc celle de tous les Haïtiens et de tous ceux qui souhaitent se joindre à cette quête de justice, peu importe leurs origines et nationalités », explique longuement Joverlein Moïse.

Le discours de Joverlein Moïse, par son ton, son cadre et le choix de ses mots, a tout d’un message politique, bien qu’il n’ait jamais affirmé explicitement cette intention.

Ce 7 juillet, le Conseil Présidentiel de Transition a organisé à la Villa d’Accueil, en présence du premier ministre Garry Conille, une messe intitulée “Temps de Réflexion et de Recueillement en mémoire de feu le Président Jovenel Moïse”, assassiné de manière odieuse le 7 juillet 2021.

 

À cette occasion, Edgard Leblanc Fils a rappelé au ministre de la Justice, Me Carlos Hercule, « que tout doit être fait pour que l’action publique soit mise en mouvement contre les commanditaires, les auteurs et complices de cet assassinat odieux. »

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport