PubGazetteHaiti202005

« Jean Charles Moïse avait reçu 700 mille dollars d'un riche homme d'affaire pour sa campagne électorale », révèle Timothée Rony

.

Intervenant ce mardi 23 mai 2023 à l'émission Le Rendez-Vous avec Volcy Assad, le porte-parole de Viv-Ayiti Rony Timothée a mis à nu le secrétaire général du parti Pitit Desalin Jean Charles Moïse qui, selon lui, a reçu de l’argent des membres du secteur privé des affaires auxquels habituellement il se montre acide dans les médias. Timothée révèle que « le leader du parti Pitit Dessalines a empoché près de 700 000 dollars en cash, venant d’un puissant homme d’affaires pour les élections de 2015 ».

 

 

Ce mardi à l’émission « Le Rendez-vous avec Volcy ASSAD », Rony Timothée a fait des révélations fracassantes sur Jean Charles Moise. Les unes plus embarrassantes que les autres, comme celle concernant une forte somme d’argent reçue d’un homme d’affaires haïtien. Ce qui aurait conduit au divorce entre le leader de Pitit Desalinnes et son ancien bras droit Mathias Pierre.

On est en 2015, quelques mois avant la réalisation des élections présidentielles lors desquelles Mathias Pierre et Jean Charles Moise étaient candidats. Le premier, candidat à la présidence avait annoncé son retrait de la course électorale pour endosser la candidature du second. Il avait informé que toutes les ressources disponibles pour sa campagne allaient être mises à la disposition du candidat de Pitit Dessalines. Les deux hommes, originaires du Nord, avaient axé leurs programmes sur la défense des intérêts de la classe moyenne.

 

Recevant la nouvelle comme une aubaine, Jean Charles Moise a demandé à Mathias Pierre de l’aider à collecter des fonds auprès des membres du secteur privé des affaires, vu  étant connu pour ses relations dans ce milieu. 

 

« Mathias Pierre, Jean Charles Moise et son chauffeur, Rony Timothée ( parlant à la 3e personne) et Biron Odigé se sont dirigés chez un puissant homme d'affaires de surcroit mulâtre. Au moment même de descendre de la voiture, quand l’homme d’affaires nous a vus, il a été surpris et a même pété les plombs. Il a dit à Mathias qu’il ne devait pas nous emmener. Mathias l’a recadré, disant que Jean Charles Moise est l’un des meilleurs candidats sur le terrain. Après réflexions, il nous a demandé de rentrer », explique Rony Timothée.

 

Au domicile de l’entrepreneur, les visiteurs ont été invités à prendre place pour discuter des élections et d’autres sujets. « J’ai été étonné de la façon dont Jean Charles Moise s’adressait au mulâtre, lui qui était toujours acide avec cette catégorie, lui qui les dénonçait dans les médias », poursuit Timothée d’un air stupéfait, vivant la situation comme si c’était aujourd’hui. « Le leader était tout souriant », ajoute le militant.

 

Les discussions se sont déroulées dans le plus grand calme, selon Rony Timothée qui explique qu’après quelque temps, un homme est arrivé  avec un chéquier. « L’homme d'affaires a dit à Mathias qu’il va donner 700 000 dollars américains à Jean Charles Moïse pour commencer en attendant de voir ce qu’il peut donner sur le terrain. Jean Charles Moise a dit qu’il ne veut pas de chèque », avance l’ancien cadre de Pitit Dessalines. Selon ses dires, il s’agissait d’une stratégie de Moïse pour recevoir l’argent en cash afin de laisser aucune trace. « présent dans les parages, le fils de l’homme d’affaires a demandé à son père de lui passer le chèque afin de donner l’argent en cash à Jean Charles Moïse. Moïse et le fils ont échangé leurs coordonnées », détaille Thimothée.

 

 

Trois (3) jours après, Rony Timothée explique qu’ils étaient dans la même voiture. « Il était au milieu de Mathias Pierre et moi. Son téléphone a sonné. Moi, j’ai vu apparaitre sur l'écran « ambassade Cuba ». Tout de suite après, il nous a dit qu’il doit nous déposer pour se rendre à une réunion », poursuit le dirigeant de VIV-AYITI, soulignant que « Mathias Pierre était lui-même choqué de voir que le numéro de téléphone qui a appelé est celui du fils de l’homme d’affaires qui avait échangé ses coordonnées avec l’ancien maire de Milot.

« Le visage de Mathias a tout de suite changé. Je pensais que Moise irait vraiment à une réunion.  C’est le fils qui a appelé Moïse pour lui donner l’argent. Il est allé prendre l’argent sans Mathias. Il avait mis le nom de l’ambassade de Cuba pour le numéro du fils de l’homme d’affaires », raconte Timothée.  


Le dernier coup de Jean Charles Moïse remonterait au 18 mai 2023 où le leader de la structure politique est accusé d’avoir reçu plusieurs dizaines de millions de gourdes pour faciliter la présence du premier ministre Ariel Henry au Cap-Haïtien lors de la célébration du bicolore haïtien, le 18 mai dernier. Rony Timothée parle de « 3 millions de gourdes en provenance du ministère de l’intérieur ». Ce scandale a poussé plusieurs membres du parti Pitit Dessalines à plier bagage. 

 

 

 

Par : Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport