PubGazetteHaiti202005

Godfrey Otunge à la tête de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti

.

 L'Inspecteur Général de la Police Kenyane Japhet Koome a nommé un nouveau commandant pour diriger les agents déployés dans l'opération en Haïti. C’est le chef des opérations du Service de la Police Administrative et Inspecteur Général Adjoint Principal de la Police, Godfrey Otunge, qui dirigera l'équipe de plus de 2 500 policiers. L’information a été publiée par la presse kenyane ce lundi 24 juin.

Otunge remplacera son supérieur, le Sous-Inspecteur Général de l'APS, Noor Gabow, qui prendra désormais le rôle de coordination depuis Nairobi. Gabow coordonnera la formation et le renforcement des capacités des troupes, ainsi que celles de la Police Nationale Haïtienne.

Le DIG a dirigé une équipe de reconnaissance en Haïti et a rapporté que la police locale avait besoin d'une formation urgente. Il a dirigé le processus depuis un an maintenant et s'est assuré que l'équipe de déploiement était prête.

"En tant que DIG, il accompagnera la première équipe et supervisera le déploiement avant de revenir et de poursuivre ses rôles de coordination. Il se concertera avec d'autres pays et communiquera avec Haïti", a déclaré un responsable au courant des plans.

Koome a également nommé le Chef des opérations de l'Unité des Services Généraux, le Commissaire Stephen Chebet, qui rejoint l'équipe dans la même capacité. Les deux sont bien formés et expérimentés pour diriger la mission, ont déclaré des responsables.

Plus de 1 000 policiers rejoindront d'autres équipes déployées pour combattre les gangs terrorisant les habitants du pays des Caraïbes. Outre le Kenya, d'autres pays qui enverront des agents en Haïti sont le Chili, la Jamaïque, la Grenade, le Paraguay, le Burundi, le Tchad, le Nigeria et l'île Maurice.

Cela intervient alors que le nouveau gouvernement haïtien a annoncé la nomination de Rameau Normil, commissaire divisionnaire de police, au poste de directeur général de la Police Nationale Haïtienne (PNH).

La semaine dernière, une équipe de commandants de police haïtiens a visité Nairobi avant le déploiement prévu. Ils ont tenu une série de réunions, notamment avec Koome et son équipe, dans lesquelles ils ont demandé de l'aide pour stabiliser leur pays.
L'anticipation est grande en Haïti quant à l'arrivée des forces étrangères qui devraient aider à desserrer l'emprise des gangs armés qui ont provoqué des pénuries de médicaments et de nourriture.

 

 

Avec The Star.co.ke

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport