Ferme Latortue

Jean Paul Gaultier fait ses adieux à la mode

Photo


C'est au Théâtre de Châtelet que le fameux designer français a donné rendez-vous à un public très selectif le mercredi 22 janvier dernier pour présenter sa collection Haute Couture Été/Hiver 2020 et aussi commémorer sa cinquième (5e) decennie dans l'industrie. 

Plusieurs grandes personnalités comme l'ex première dame française Carla Bruni Sarkozy, le plus fameux designer de chaussure du monde Christian Louboutin, le chanteur anglo-libanais Mika, la star américaine et muse du designer Dita Von Teese, la top model américaine Larsen Thompson, les designers Christian Lacroix et Pierre Cardin - ce dernier était le mentor de Gaultier au début de sa carrière tumultueuse en lui offrant l'opportunité d'intégrer son atelier quand il avait seulement dix-huit (18) ans - tous ont fait le déplacement à cet évènement mémorable.

Celui qui a emblematisé le pull marinière à rayures blanches et bleues commença à dessiner très jeune en allant au salon de beauté de Marie Garage, sa grand-mère maternelle. Autodidacte, Gaultier créa sa première pièce de couture - un soutien gorge pour Nana, son ourson favori - dès l'âge de huit (8) ans. L'enfant terrible de la mode française travailla aux côtés de Jacques Esterel et Jean Patou bien avant de lancer son propre label en 1977 en s'associant à son mari, Francis Menuge - qui est mort à cause du sida en 1990. Une perte que le designer n'a jamais surmontée - . Juste quelques années après, il choqua l'opinion publique principalement par deux (2) choses : l'invention du "man-skirt" - une jupe pour homme ressemblant au kilt ecossais - et l'utilisation de mannequins non-professionnels et même parfois complètement tatoués dans ses défilés. 

Gaultier annonçait déjà son départ d'une manière très subtile dès la présentation de la collection précédente - Automne 2019 -  en juillet dernier. On se rappelle de ce joyau melting pot respectant la structure ancienne allongée et légère dans quasiment toutes les pièces, utilisant de la plume de marabou, de la fourrure de renard, du poil de lapin, du pecari, du cashmire, du nylon, des franches de laine glycerinées du genre des cheveux de Françoise Hardy, du satin latté, du jacquard metallic lamé, des fausses fourrures, des effets de couleur, du poil de lurex, de l'organza, des broderies crystalisées, du swarovski, de la ouate de soie, de la paillette sur paillettes en 3D, du velours, de la mousseline, de la plume d'autruche, du satin sabré, du cuir, du sequin et sans oublier des imprimés entièrement matellassés honorant le style du grand-père de l' "op art movement", l'artiste français d'origine hongroise Victor Vasarely. Il a recyclé plusieurs pièces, transformé des bijoux, recherché de nouveaux volumes, revitalisé des morceaux portés par des icônes comme Madonna, Dita Von Teese, Johnny Hallyday et Catherine Deneuve etc... On n'a jamais vu une collection aussi chargée du designer. 

Pour clôturer sa carrière fructueuse et envieuse Gaultier a mis sur la paserelle  comme d'habitude des mannequins très endrogines, certaines avec un style de rappeuse de quartier riche, unisex, des "plus size", des femmes âgées et surtout ses muses comme la top model canadienne Coco Rocha, la socialite américaine Dita Von Teese, la top model russe Irina Shayk - ex petite amie de l'astre du football mondial Cristiano Ronaldo et mère de la fille de l'acteur américain Bradley Cooper, la top model américaine Gigi Hadid - fille du magnat de l'immobilier jordano-américain Mohamed Hadid et de la star de la télé réalité "The Real Housewives of Beverly Hills, l'hollandaise Yolanda Hadid Foster -.

Dans une ambiance Rock N' Roll refletant les années 70, le style exubérant de Gaultier était au premier rang en présentant des pièces sorties directement de ses archives. Il a également travaillé avec beaucoup de taffetas, des pièces détripées certaines accrochées au corps des mannequins, des bottes cavalières, des tenues équestres associées à des pièces marinières. Il a rendu hommage à sa patrie avec une robe tricolore portée par la Miss Univers 2016, Iris Mittenaere. Il a mis en évidence les épaulettes volumées, les manches bouffantes, les cols asymétriques, les tissus jeans, les armures et corsets metalliques. 

Un spectacle de rêve à nul autre pareil couronné par les performances de plusieurs artistes notamment celle de Boy George, le chanteur britannique, Dj et coach de la version australienne de la télé réalité "The Voice". Définitivement, Jean-Paul Gaultier laissera un grand vide dans le calendrier très restreint des designers Haute Couture reconnus par la Fédération française de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode anciennement appelée la Chambre syndicale de la Haute Couture et du prêt-à-porter de luxe. Espérons que des membres invités comme Zuhair Murad, Elie Saab, Georges Hobeika pourront intégrer la fédération comme membres permanents après le départ non souhaité de Gaultier.

 

Par Oksana VIG 

Category

Politique

Culture

Economie

Sport