PubGazetteHaiti202005

Daryl Balthazar : « Il n’y a aucune division au sein du SDP »

Daryl Balthazar

Intervenant ce mardi 9 août 2022 à l’émission Le Rendez-Vous avec Volcy Assad, l’un des dirigeants du Secteur Démocratique et Populaire, Daryl Balthazard rejette d’un revers de main les déclarations qui font croire que le SDP est en proie à une division. L’ex Consul indique que la décision de quitter l’accord du 11 septembre a été prise par la majorité des membres du directoire du SDP.
 

Le tohu-bohu et la division embrasent le SDP. Alors que les derniers faits et gestes montrent un SDP divisé et en pleine implosion, l’un des dirigeants du secteur démocratique, Daryl Balthazard veut faire croire le contraire.

« Il n’y a pas de division au sein du Secteur Démocratique et Populaire », lâche d’entrée de jeu Daryl Balthazard, intervenant à l’émission Le Rendez-Vous avec Volcy Assad.

Daryl Balthazard fait partie de la branche Nenel Cassy qui ne jure que par le retrait du Secteur Démocratique et Populaire de l’accord du 11 septembre.

Dimanche dernier, ce groupe avait tenu une assemblée générale en vue d’entériner, sceller la décision prise en conférence de presse. « Voulant rester cohérente à sa mission de défendre les intérêts du peuple haïtien », la structure politique avait adopté une résolution en 11 points dont le retrait du SDP de l’accord du 11 septembre.

« La majorité du directoire, à partir d’une décision non-unanime, s’est entendue, compte-tenu du non-respect des prescrits de l’accord et de la situation sécuritaire du pays, de sortir de l’accord », détaille M. Balthazar qui rapporte que tous les dirigeants de la structure politique reconnaissent que la situation est lamentable.

Le Secteur Démocratique et Populaire avait prévenu le Premier ministre Ariel Henry qu’il prendrait ses distances de l’accord politique au cas où les prescrits ne seraient respectés, selon les propos de Daryl Balthazard. « Au lieu de progresser, nous avons régressé », constate le dirigeant du SDP, branche Nenel Cassy.

Dans un communiqué de presse publié quelques heures après l’assemblée générale, le SDP branche Marjorie Michel, André Michel et Ricard Pierre avait fustigé la démarche de leurs désormais ex-collaborateurs, renouvelant du même coup leur volonté de s’accrocher à l’Accord du 11 septembre.

 « Ils se sont même donné le droit, sans droit ni qualité, de prendre des décisions relatives à l’organisation du SDP », a analysé le clan de André Michel, Marjorie Michel et Ricard Pierre. « Les décisions adoptées au cours de cette soi-disant réunion sont nulles, de nullité absolue et de nul effet. Elles n’auront aucune influence sur le fonctionnement normal de la structure », avait ajouté ce communiqué.

Intervenant lundi dernier à l’émission Le Rendez-Vous avec Assad Volcy, l’ancienne ministre et dirigeante du SDP Marjorie Michel a affirmé que la branche de Nenel Cassy a décidé  de sortir de l’accord du 11 septembre sous la pression des militants qui estiment n’avoir bénéficié de rien du tout en termes de moyens de la part du gouvernement du Dr Ariel Henry.

« Marjorie Michel est ma grande sœur. En dépit de tous nos différends, je ne peux rien dire de méchant sur elle. Marjo est très importante pour le SDP, je ne la reconnais plus. Je suis perdu », confie Balthazard.

Entre-temps, l’autre branche du SDP, celle de André Michel, Marjorie Michel et Ricard Pierre ne veut pas broncher. Elle reste accrochée à l’accord du 11 septembre.

D’ailleurs, dimanche dernier, cette branche a rencontré le Premier ministre Ariel Henry. Elle a préconisé le respect de l’accord du 11 septembre. « Le premier ministre a promis qu’il prendra les dispositions nécessaires pour appliquer les autres points de l’accord », avait rapporté André Michel sur Twitter.

Ce mardi 9 août, la commission de dialogue du 11 septembre ayant André Michel du SDP comme représentant a rencontré le mouvement pour la libération de la région Goavienne. « Une belle rencontre sur la crise. Les camarades du MORILEG ont apporté de belles idées pour la commission », a écrit André Michel sur Twitter. 

Les frictions sont énormes au sein du SDP. Le mouvement politique est désormais déchiré, divisé, fragmenté et morcelé.

 

Par : Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 02, 2022
La sélection nationale des amputés enchaine avec une deuxième victoire de suite face à la formation française six (6) à zéro (0) ce dimanche 2 octobre, lors de son deuxième match dans la c