Don Kato/Annulation visa:- « Il faut combattre les rapports colons-esclaves », dit le Sénateur

Submitted by gazettehaiti on Fri, 11/15/2019 - 10:23
Photo

PORT-AU- PRINCE, Le 13 novembre 2019
(www.gazettehaiti.com)

 

Se rappelant fils de Jean Jacques Dessalines le Grand et de Boukman, le Sénateur Antonio Cheramy dit Don Kato s'est insurgé contre l'attitude des diplomates étrangers qui continuent aujourd'hui encore de se comporter comme des colons. Réagissant à l'annulation de son Visa par l'Ambassade américaine, l'opposant politique de Jovenel Moise assimile cette décison à de l'intimidation pour le contraindre à renoncer à la lutte populaire. Il faut combattre les rapports colons-esclaves a lancé le Sénateur.

C'est le Consul Général des USA à Port au Prince Scott Biswell qui a appelé personnellement le Sénateur Antonio Cheramy pour l'informer de la decision d'annuler son Visa.

« Lors d'une conversation téléphonique Boswell m'a expliquéle que mon Visa était annulé et je lui ai répondu que mon Visa est arrivé à expiration depuis plus d'un an et je j'ai jamais fait une demande de renouvellement. A ce moment là, le Consul m'a fait comprendre qu'il s'agissait de préférence du Visa sur mon passeport officiel », a expliqué le Sénateur au Journal. 

Lors de cette conversation qui a duré maximum 5 mns, le Consul a même promis au Sénateur de reconsidérer son cas s'il le désirait, mais il dit avoir refusé. Selon lui, il s'agissait d'une manoeuvre visant à le convaincre à négocier la lutte qu'il mène au profit du Visa américain. 

Le Sénateur Antonio Cheramy a aussi confié au Journal que quelques jours avant la séance de ratification de la Politique Générale du Premier Ministre nommé Fritz William Michel, l'Ambassade américaine l'avait invité à se rendre à Washington pour participer à une rencontre et il avait refusé pretextant qu'il n'avait pas de visa. Comme pour le convaincre à quitter le pays, l'Ambassade lui a mis un Visa sur son passport le même jour, ajoute-t-il. Par cette invitation, les USA voulaient s'assurer de son absence au pays pour faciliter la ratification de leur poulain, a expliqué par ailleurs le Sénateur. 

L'oposant le plus farouche au Président Jovenel Moise au Parlement assimile la décision de l'Ambassade à des représailles pour avoir dénoncé le Consulat dans sa façon d'octroyer les visas aux haitiens. « Il n'est pas normal que le Consulat reçoive des milliers de demandes de visa payées alors qu'il sait très bien que peu de gens vont être admis », avait-il déclaré dans une vidéo.


La Gazette