Mobilisation Anti-Jovenel:- Des centaines de millliers de personnes dans les rues à l’initiative d’un groupe d’artistes/ Plusieurs blessés

Submitted by gazettehaiti on Mon, 10/14/2019 - 06:25
Photo

PORT-AU-PRINCE, le 13 Octobre 2019
(www.gazettehaiti)

 

L'appel à manifester de la plateforme « atis Pou Ayiti » pour la démission de Jovenel Moise et appuyé par l'opposition a été suivi par des centaines de milliers de personnes ce dimanche dans les rues de la Capitale haïtienne. Partie du Champs de Mars et de des quartiers populaires de la zone métropolitaine, cette manifestation lancée par Izolan et King Kino et d'autres artistes et qui a bénéficié du support des leaders de l'opposition a été une véritable demonstration de force.

Comme une fourmilière, la marche composée en grande partie de jeunes d'horisons d'hivers a longé Lalue bifurqué à Nazon à la rencontre d'une autre branche au Carrefour de l'aéroport avant de prendre la direction de Pétion Ville. "Lage Pye w " le thème de la manifestation a été repris en coeur sur tout le parcours. 

Montés sur un char, les Artistes Izolan, King Kino, Ti Joe Zény, Bertho Bèl Plezi haranguaient la foule en liesse. Le Dirigeant de Odep/Haiti Volcy Assad remarqué dans la manifestation depuis Lalue a rejoint les artistes sur le char sur la route de Delmas. D’autres élus et leaders politiques tels les Sénateurs  Antonio Cheramy (Don Kato), Youri Latortue, le Maire de Port-au-Prince Youry Chévry, Gérald Gilles (NOULAH) et Timothe Rony( Viv Ayiti) ont aussi foulé le béton pour cette grande journée de mobilisation. Le Comédien Frantz Jean Toussaint dit « Matyas » , le premier artiste a avoir pris part au mouvement de contestation et exigé la démission de Jovenel Moise, ainsi que Atougang, Bricks de Barikad, 27 Ròklò, des animateurs de Compas direct et des promoteurs dont Berthony Havana ont pris part à cette marche pacifique. Des propos hostiles ont été lancés contre des artistes « ayant tenté de boycotter » la marche notamment Fanthom, Pastè Blaze, Bicha, Frédo Kanpèch, Mazora et Roodboy Roodboy qui, lui, a fait une brève apparition et été contraint de quitter face aux invectives des manifestants. En réaction, Izolan et King kino ont déclaré pardonner leurs frères et les ont invités à rejoindre la lutte du peuple.

Durant tout le parcours de la marche, la foule se multipliait. Une véritable marrée humaine saluée à chaque fois par des riverains qui manifestaient soit sur leur galérie ou le toît de leur maison. Certains distribuaient de l'eau question de faire face à la chaleur. «  " JoJo Dòmi Deyò", Jovenel Moise quitte le pouvoir ce soir et les écoles rouvrent leurs portes demain », ont scandé les manifestants. 
Arrivé devant l’ Ambassade du Canada, Volcy Assad s'est adressé « aux puissances étrangères qui continuent de supporter le Président Jovenel Moise ». "Vous êtes définitivement les seuls supports d'un Président rejeté par son peuple », a-t-il lancé. 

Le Char se trouvait encore à Delmas 48, quand on a fait état d'un affrontement entre les policiers du Commissariat de Pétion Ville et une partie de la foule qui tentait de prendre la direction de la résidence de Jovenel Moise. Les forces de l’ordre ont fait usage du gaz lacrymogène pour dissuader les protestataires. Plusieurs manifestants blessés ont été recensés. Pétion Ville n'a jamais vu autant de manifestants. Même pour les motocyclettes, il était quasiment impossible de circuler. Plusieurs manifestants étaient même tombés en syncope. 

La manifestation qui se déroulait pacifiquement allait être attaquée par  « un groupe de proches de Jovenel Moise armés » à Morne Lazare qui ont tiré sur la foule et blessé au moins 3 personnes dont une jeune fille grièvement touchée. Les manifestants ont riposté en lançant des jets de pierres en direction des maisonnettes construites pour ces habitans par l'Ex Président Michel Martelly. Des manifestants armés ont aussi tiré en l'air. 
Depuis 2015, les manifestations ont toujours eu du mal à franchir cette zone. On pointe du doigt un certain Jeff qui serait attaché á la sécurité de Olivier Martelly, fils de Michel Martelly. La police est intervenue après les tirs. 

La marche interrompue momentanément a été vite reprise pour prendre fin au Champs de Mars comme prévu. Des pneux enflammés ont été érigés sur la chaussé en certains endroits. 

Les artistes, très satisfaits de la participation de la population à la marche prévoient de gagner les rues si d'ici ce début de semaine Jovenel Moise ne quittait pas le pouvoir.

Des mouvements de protestation omt été organisés dans des villes de province dont le Cap Haitien où une des milliers de personnes ont gagné les rues.

Les leaders de l'opposition quant à eux appellent à l'intensification de la mobilisation durant toute cette semaine. Selon les prévisions, le pays devrait être lock ce lundi. Mardi une grande activité culturelle sera organisée au Carrefour de l'aéroport au cours de laquelle des artistes vont peindre le Viaduc avec des grafitis en rapport avec la lutte populaire. Les noms des personnes tuées seront aussi inscrites sur les murs.

Les funérailles du militant assassiné de « Baz 47 » Josemano Victorieux « Badou » seront chantées ce mercredi 16 Octobre et l'opposition entend empêcher à Jovenel Moise de déposer le gerbe de fleurs comme le veut la tradition au pied du monument de Jean Jacques Dessalines et de se rendre au Pont Rouge et à Marchand Dessalines le Jeudi 17 Octobre 2019


Reportage Jose Emmanuel