Haiti/Crise:- Haiti manifeste à nouveau contre Jovenel Moise/ Sa résidence épargnée grâce à un dispositif exceptionnel des forces de l’ordre.

Submitted by gazettehaiti on Sat, 10/12/2019 - 07:57
Photo

PORT-AU-PRINCE, le 11 Octobre 2019
(www.gazettehaiti)

 

A l'annonce d'une manifestation à destination de Pélérin 5, lieu de résidence du Président Jovenel Moise, la route menant à Kenskof était totalement bouclée. A cette occasion, un dispositif hors pair a été mis
en place par la Police pour empêcher par tous les moyens aux manifestants d'avoir accès à la maison du Chef de l’État. Deux Camions à eau acudilée, deux pick up avec des policiers et des hommes armés le long de la route, voilà le décor qui y était planté à proximité de l'hotel Kinam et du Commissariat de Pétion Ville

La manifestation avec ses différentes branches partait de plusieurs points de la Capitale pour aboutir à la Place St Pierre où le rendez-vous était donné. Les habitants de différents quartiers environnant le Centre Ville( Jalouzi, Desermite, Fouji, Bouk Champagne, Nerette, Filipo) ont été les premiers à étre présents sur la place St Pierre attendant une foule compacte venant de Cité Soleil, du Carrefourde l'aéroport, de la Croix-des-Bouquêts, du Champs, de la Saline, du Bel Air et de Solino.

Avant d’arriver à Pétion Ville, la manifestation a été quelque peu perturbée au niveau de Delmas 65 à cause des échauffourées entre certains individus proches du pouvoir et des protestataires. Ils ont été chassés par les manifestants.

A l'annonce de l'arrivée de la branche de Cité Soleil, les milliers de manifestants massés sur la Place St Pierre ayant à leur tête des leaders tels les Sénateurs Youry Latortue, Nenel Cassis, Evalière Beauplan, Saurel Yacinth et Rica Pierre et Volcy Assad ont pris la direction du barrage érigé par la police question de « lancer leur ultimatum de deux heures au Président Jovenel Moise et passé ce délai la foule irait chercher la lettre chez lui, en sa résidence ».

Alors que les dirigeants politiques discutaient avec les policiers, la foule tente de forcer le barrage. En réaction, les forces de l'ordre les ont aspergés  de gaz lacrymogènes et d'eau provoquant un véritable affrontement entre les manifestants et la police.

Une fois l'affrontement terminé, les principaux leaders de l'opposition sont retournés sur place St Pierre question de rassembler de nouveau les manifestants dispersés dans toutes les rues de Pétion Ville. Une fois la foule reconstituée, ils sont revenus à la charge pour prendre la direction de la résidence de Jovenel Moise avant d'être une fois de plus refoulée par les agents du Cimo, à l’aide de gaz lacrymogènes et de rafales d'armes automatiques pour empêcher une nouvelle fois que les manifestants se rendent á Pélérin 5. Plusieurs manifestants en sont sortis blessés par balles en caoutchouc et parfois par balles réelles. Des arrestations ont été operées mais certains manifestants ont été libérés grâce à l'intervention des leaders de l'opposition présents sur lieux.

Toutes les activités ont été paralysées à Pétion Ville. Les hôtels, les banques, les magasins et Super-Marchés, le Transport en commun ainsi que le Secteur informel. Des barricades de pneus enflammés étaient érigées dans presque toute la ville. 

Face aux gros moyens déployés par la Police, les manifestants n’ont pas pu atteindre leur cible, la résidence de Jovenel Moise, mais ont juré de revenir à la charge très prochainement. 

De plus en plus de médias internationaux ont été remarqués dans la manifestation dont le New York Times, RFI, La Presse de Montréal, Reuters. 

Dans diverses villes de province, des milliers de personnes ont aussi gagné les rues. Un adolescent de 16 ans tué par balles et tentative d'incendie de la BNC à St Marc, plusieurs blessés aux Cayes tandis qu’à Miragoâne, Jérémie, Port-de-Paix, Petit-Goâve, Fond-des-Nègres et Jacmel les manifestations se sont déroulées sans incident. 

L'opposition a rejeté en bloc l’ appel au dialogue lancé par le Président Jovenel Moise et sa dernière commission mise sur pied avec ses principaux conseillers et alliés.

Dimanche prochain, les artistes annoncent une grande manifestation qui partira du Champs de Mars pour aboutir à Pétion Ville toujours pour réclamer la démission du Président Jovenel Moise. " Lage Pyew " le thème de cette manifestation.

La Gazette