Haiti/Vie chère/Corruption/ Insécurité/Désespoir/Crise:- Le lead-vocal du groupe KLASS « Pipo » appelle le peuple à se réveiller

Submitted by gazettehaiti on Sun, 09/15/2019 - 16:49
Photo

Port-au-Prince, le Dimanche 15 Septembre 2019
(www.gazettehaiti.com)

 

« Mes chers concitoyens, réveillez-vous ! », comme un cri de révolte du Chanteur vedette de Klass, Ederse Stanis, dit Pipo, au peuple haïtien face à l’irresponsabilité de nos dirigeants.

Les artistes haïtiens sont souvent critiqués à cause de leur passivité face à la crise multiforme ( politique, sociale et économique) que connaît Haiti depuis l’arrivée des «Têt Kale » au pouvoir. 

Contrairement à Porto Rico récemment où l’on a assisté à l’implication active des chanteurs Ricky Martin et Luis Fonsi, ainsi que des rappeurs Bad Bunny et Daddy Yankee dans les mouvements ayant conduit à la démission du Gouverneur Ricardo Rosello pour notamment« ses propos sexistes et homophones envers des femmes et hommes politiques, des personnalités publiques, envers également, des victimes de l’Ouragan Maria ayant dévasté l’ile le 20 septembre 2017, Le Monde», nos artistes quant à eux n’ont pas jugé nécessaire de demander aux côtés des jeunes PetroChallengers le jugement des personnalités indexées dans la dilapidation des fonds PétroCaribe, de tirer la sonnette d’alarme face à l’insécurité grandissante et au phénomène de gangsterisation du pays.

La rareté aujourd’hui des produits pétroliers ne les fait toujours pas sortir de leur zone de confort. Haiti n’a pas de gouvernement depuis le renvoi de Jean Henry Céant par la Chambre de Députés. Des scandales de pots de vin, soit 500.000 Us et d’autres largesses accordés à des Sénateurs pour la ratification du Premier Ministre nommé  Fritz William MICHEL, tout cela n’arrive toujours pas aux oreilles de nos chers musiciens qui peut être se reposent en ce moment  après leur tournée estivale dans leur « Haiti pam nan diferan ». 

Comme dans toute règle , il y a une ou quelques exceptions, le lead vocal du groupe Klass Pipo, Edersse Stanis de son vrai nom, a du mal à fermer les yeux devant l’irresponsabilité des autorités et à rester sourd aux cris de détresse d’un peuple livré à lui même dont il réclame un réveil. 
Dans une vidéo publiée sur FB, le chanteur admet sa culpabilité en tant qu’artiste et décide de ne pas suivre le même chemin que ses confrères. 

« Chers Dirigeants, vous qui avez l’habitude de voyager, la façon dont vous traitez les haïtiens, est ce de cette façon là dont les autres dirigeants traitent leurs concitoyens ? », s’adresse « Pipo », à nos gouvernants . Il dit ne pas comprendre comment la population peut accepter de vivre dans de telles conditions. Sans vouloir les inciter à la violence,  l’artiste s’étonne de voir que les citoyens restent les bras croisés en confiant leur destin à des irresponsables. «Réveillez vous mes chers amis ! », leur lance-t-il . Aux autorités, il demande pourquoi rêver d’un avenir radieux pour leurs enfants sans penser à celui de ceux et celles qui les ont votés. Pipo dénonce nos dirigeants qui pour la grande majorité ne pensent qu’à leur bien- être personnel. « Ces derniers mettent à l’abri leur famille à l’étranger pendant qu’ils pillent le pays ( Yo nan peyi brasaj la yap fè bras). Et les citoyens malgré qu’ils paient leur taxe n’ont accès à aucun service mais acceptent sans broncher cet état de fait », dit-il.

Le chanteur pense qu’un pays où personne ne croit à l’éducation, à la santé et au travail n’ira nulle part. Toutefois, Il ne veut pas rester fataliste. Pipo conclut son message en rejetant la thèse selon laquelle il y a pas de changement possible pour Haïti:

« Je n’accepte pas qu’on vienne me dire qu’Haiti ne changera jamais. Nous sommes des hommes et des femmes, avec des capacités intellectuelles, des désirs et de la volonté comme tous les autres peuples ».

Cette prise de position du lead vocal de Klass où il appelle les haïtiens à se réveiller du sommeil profond de l’insécurité, du gangstérisme comme arme politique ayant occasionné le massacre à La Saline, du chômage, de la crise d’essence, de l’inflation, de l’impunité, de la corruption généralisée et de l’immoralité normalisée ..dans lequel nos dirigeants les a plongés détonne quand on sait  que nos artistes, pour la grande majorité, ont longtemps choisi d’être sourds aux cris de désolation de la population et aveugles devant l’accumulation de richesses de nos gouvernants. 

 

https://www.facebook.com/163728637083126/posts/2317035948419040?sfns=mo

Crédit photo : @klass

 

Albert-Edner Georges