Haiti/Politique:- Le Gouvernement Fritz William Michel remanié/ Claude Joseph, un jeune loup, Chef Chef de la diplomatie haïtienne.

Submitted by gazettehaiti on Thu, 08/29/2019 - 11:22
Photo

Port-au-Prince, le Jeudi 29 Aout 2019
(www.gazettehaiti.com)

 

Le Gouvernement Fritz William Michel connaît déjà son remaniement alors qu'il est en attente de la bénédiction du Parlement. Cinq nouveaux Ministres ont été remplacés pour des raisons diverses. Si certains n'ont pas pu présenter leur certificat de décharge, d'autres ont des problèmes avec le fisc. 

Après la démission des Ministres des Affaires Etrangères et de la Culture suite aux révélations de la Commission chargée d'étudier les dossiers à la Chambre Basse concernant leur inégibilité, le Président Jovenel Moise nomme un nouveau Cabinet remanié. En effet, Cinq nouveaux Ministres ont été nommés.

Suivant l'arrêté Présidentiel, les citoyens(ennes) Claude Joseph, François Moraille, Manouchcka Nhéré, Luz Kurta Cassandra François et Marie Lucie Joseph ont été nommés respectivement Ministres des Affaires Etrangères et des Cultes, de la Culture, du Tourisme, de la Jeunesse et des Sports et de l'Education Nationale. 

Parmi ces nouvelles têtes, une seule personalité connue du milieu. Il s'agit de l'ancien étudiant/activiste politique Claude Joseph qui détient un doctorat en Admiration et Politiques publiques et qui a travaillé comme professeur d’université aux Etats-Unis. Avant cette nomination, il occupait depuis peu le poste de Chargé d’Affaires de l’Ambassade d’Haiti près le Royaume d’Espagne.

Selon les informations, la commission chargée d'étudier les pièces des membres du gouvernement devra remettre rapidement son rapport au bureau de la Chambre Basse qui, elle, fixera une date pour la ratification. 

Entre-temps, les Députés accusateurs qui avaient conditionné la Séance de ratification à celle de mise en accusation du Président Jovenel Moise continuent de contester la séance. Dans une lettre adressée au Président Gary Bodeau, les opposants à la Chambre des Députés exigent la reprise de la séance de mise en accusation qui, selon eux, a été évacuée en dehors de la constitution et des règlements internes.

Rappelons qu'à partir du 2ème lundi du mois de Septembre, les Députés partiront en vacances, leur mandat étant pratiquement terminé. Ils n'y reviendront que si le Président les convoque à l'extraordinaire et sur le menu qu'il aura décidé. 

La Gazette