Haiti/Culture:- Débat autour de l’élection de Gabriela Clesca Vallejo, que dit la Charte de l’Organisation de Miss Univers?

Submitted by gazettehaiti on Sun, 08/18/2019 - 12:51
Photo

Port-au-prince, Le Dimanche 18 Aout 2019
(www.gazettehaiti.com)

 

Suite à l'élection de Gabriela Clesca comme la Miss Haïti 2019 - celle qui répresentera notre pays à la 68ème édition de Miss Universe qui se fera le 19 décembre prochain - on a pu contaster sur la toile une pléiade d'attaques contre la nouvelle élue entre passion, ignorance et émotions. C'est l'élection la plus controversée depuis celle de Christella Jacques en 2012. Les opinions se divergent un peu partout même dans les médias internationaux.

Certains pensent que la nouvelle représentante de la beauté haïtienne n'est pas qualifiée pour plusieurs raisons et ne se gênent pas pour offenser directement la jeune fille et/ou l'organisation de Miss Haïti dirigée par Mme Sabine Désir tandis que d'autres croient que la Miss a tout pour nous représenter dignement sur la scène internationale. Le débat social fait  la une depuis tantôt deux mois. 

Photo

Il est dommage que notre candidate aussi imposante et préparée fasse l'objet d’autant de controverses sur les réseaux sociaux. Gabriela est certes belle, intelligente et talentueuse, des qualités qui ne sont pas données à tout le monde. Néanmoins, on peut comprendre les critiques soulevées par le fait qu'elle soit née en République Dominicaine et détienne présentement un passeport canadien. 

Le noeud du problème se trouve ailleurs, à savoir dans l'authenticité du passeport haïtien de la jeune fille. Certains détracteurs font leurs choux gras en évoquant l'obtention frauduleuse de ce document.

D'un autre côté, la charte de l'organisation de Miss Universe reconnait et tolère la binationalité ou plurinationale, elle stupile même qu'il n'est pas nécessairement obligatoire d'avoir la nationale du pays representé. L'unique exigeance se base sur la résidence durant les six (6) derniers mois de la candidate avant le déroulement du concours. Suivant les critères, notre Miss est qualifiée. 

Plusieurs pays peuvent s'en vouloir d'avoir vu des gagnantes passer sous leurs yeux. Quand fierté se mêle avec dévotion et dévouement, certaines postulantes comme Gabriela, ont tantôt fait le choix du coeur au moment de choisir un pays à representer comme par exemple : Miss Universe 2005 (Miss Canada) est née en Russie, Miss Bahamas 2011 née en Floride d'un père haïtien et d'une mère bahaméenne, Miss Nicaragua 2013 née à Miami d'une mère nicaraguéenne, pour sa part Miss Honduras née au Canada ne pouvait même pas s'exprimer en espagnol (langue officielle du pays representé), c'est aussi le même problème de l'actuelle Miss Porto-Rico qui est née aux États-Unis d'Amérique. Il y aussi les cas de Miss Kosovo 2016 née en Argentine, Miss Malte 2019 née au Vénézuela, Miss Porto-Rico 2015 née en Colombie, les Miss Universe 2015 et 2018 (toutes deux représentantes des Philippines ont respectivement vu le jour en Allemagne et Australie). On en passe puisque la liste est très longue...

À noter qu'une jeune fille a aussi le droit de participer à plusieurs concours nationaux. De quoi mettre un terme à toutes spéculations concernant la participation de l'actuelle Miss Haiti au concours de Miss Canada. 

Nous devons fédérer nos efforts et soutenir encore plus notre candidate, plutôt que perdre du temps dans l'exercise de dénigrement à partir d'un téléphone portable.

Par Oksana VIG