Haiti/Politique:- Mise en accusation du Président Jovenel Moise/ Nou Pap Dòmi invite à afficher les photos des Députés sur les réseaux sociaux

Submitted by gazettehaiti on Tue, 08/06/2019 - 22:50
Photo

Port-au-Prince, le Mardi 6 Aout 2019
(www.gazettehaiti.com)


A quelques heures de la tenue de la séance de mise en accusation du Président Jovenel Moise, la pression monte sur les Députés de la majorité. Dans les médias traditionnels, sur les réseaux sociaux, des organisations et des internautes se mobilisent en vue de contraindre les Députés proches du pouvoir à voter en faveur de la mise en accusation du Chef de l’Etat pour être jugé par la Haute Cour de Justice.

Si en plein coeur du Champs de Mars, une séance symbolique de mise en accusation au cours de laquelle 110 Députés ont voté contre le Président Jovenel Moise, sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram, Tweeter et WhatsApp, les internautes ont répondu massivement à l'appel de l'organisation de Pétrochallengers Nou Pap Dòmi.

Photo 

La démarche est simple: il suffit pour les Habitants des différentes circonscriptions d'afficher la photo de leurs Députés respectifs accompagnée du Slogan Eske ou ak nou oubyen ou kont nou ? 

Ce nouveau challenge enflamme la toile et les Députés de la majorité n'ont pas mis du temps pour réagir. Sur les photos de certains Députés de la majorité, on peut lire ce qui suit: Nou nan kan pèp la, nou pa nan koudeta.

Tout compte fait, la Séance de mise en accusation du Président Jovenel Moise est prévue pour ce mercredi 7 Aout 2019 et selon le vice-president de la Chambre, le Député Caleb Desrameaux tout est fin prêt pour son bon déroulement. 

Pour un conseiller du Président Jovenel Moise, Jude Charles Faustin il s'agit de la nième tentative de l'opposition visant à le faire tomber. Ce projet est n'a pas d'avenir croit-il.

La dernière fois qu'on a tenté de mettre en accusation remonte au quinquénat de Michel Martelly. Une tentative de la minorité de mettre ce dernier en accusation pour avoir ordonné l'arrestation du Député alors en fonction Arnel Belizaire s'était soldée par un échec. La majorité avant la fin de leur mandat avait voté contre ce projet. 

La Gazette