Haïti/justice :34 individus impliqués dans les massacres perpétrés à La Saline et Carrefour-Feuilles sous les verrous

Submitted by gazettehaiti on Thu, 07/18/2019 - 17:59
Photo

Port-au-prince, Le Jeudi 18 Juillet 2019
( www.gazettehaiti.com)


Lors d'une conférence de presse tenue ce jeudi 18 juillet 2019 au Palais de Justice sis au Bicentenaire, le Commissaire de Gouvernement de Port-au-Prince Me Paul Éronce Villard annonce l'arrestation de 34 suspects pour leur implication présumée dans les massacres perpétrés dans les quartiers de La Saline et Carrefour-Feuilles._


Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince Maitre Paul Éronce Villard s'est prononcé sur l'état d'avancement de plusieurs dossiers portant sur plusieurs massacres orchestrés dans divers quartiers populaires de l'aire métropolitaine de Port-au-Prince. Il s'agit des massacres perpétrés à La Saline en date du 13 et 14 novembre 2018 dernier et celui de Carrefour-feuille en date du mercredi 24 avril 2019, à l'Impasse Éddy.


Le chef du Parquet de la juridiction de Port-au-Prince, Maître Paul Éronce Villard a confirmé l'arrestation de 34 individus dont 16 à La Saline et 18 à Carrefour-feuille. Selon le Commissaire, des enquêtes judiciaires ont revélé leur implication dans les dits massacres ayant fait plusieurs dizaines de morts par balles et des blessés.


A en croire Paul Éronce Villard, le Parquet a déjà reçu 3 rapports en provenance de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) confirmant l'identité de ces présumés bandits. Hormis les 34 arrestations, dit-il, 98 autres personnes sont indexées, environ 74 plaintes sont déjà déposées par des citoyens de ces zones. Pour les zones de Carrefour Feuille et La Saline une centaine de victimes sont enregistrées et 14 armes à feu ont été récupérées par les autorités policières et judiciaires, selon les rapports d'enquête transmis par la DCPJ.


Dans le but de faire avancer le dossier Paul Éronce Villard confirme que ces dossiers ont été acheminés au Juge d'Instruction Chavannes Étienne. Pour finir, le Chef du Parquet de la Capitale dit attendre l'ordonnance du juge chargé d'instruire les dossiers pour passer de la parole aux actes concrêts, promet-il. 

 

La Gazette