Haiti/Politique:- L' Alternative de l'opposition: Une transition de trois (3) ans/Un Président issu de de la Cour de Cassation/Pas de Parlement

Submitted by gazettehaiti on Fri, 06/21/2019 - 20:30
Photo

Port-au-Prince, le Vendredi 21 Juin 2019
(www.gazettehaiti.com)

C'est fait! L'opposition dite radicale a présenté à la nation ce vendredi une alternative pouvant permettre, selon elle, de changer le système politique haitien. « Après des consultations menées auprès des différents secteurs vitaux de la vie nationale », en l’occurrence la classe politique, la Société Civile et le Forum Economique , les syndicats et d'autres structures organisées du pays par les 4 Sénateurs + Youry Latortue, (branche institutionnelle), l'opposition a présenté un document de synthèse dans lequel elle propose sa vison des choses une fois le départ de Jovenel Moise obtenu.

A l'hotel Olofson et en présence d’une dizaine de militants, le document de quatre (4) pages baptisé « Alternative Consensuelle pour la Refondation d'Haiti ( ACRH) » dit ce qui suit:
1-la démission du Président Jovenel Moise 
2-la nomination d'un juge de la Cour de Cassation comme Président de la transition 
3-la nomination par la branche active de l'opposition d'un Premier Ministre 
4-la formation d'un gouvernement inclusif de 14 Ministres
5-le renvoi du Parlement 
6-l’organisation du procès Pétrocaribe 
7-la tenue d'une conference nationale 
8-l'organisation des éléctions dans 3 ans pour renouveler le personnel politique.

S'il est prévu la caducité de la 50ème legislature et son remplacement par une structure de 11 members dénommée 《Entité Nationale de Transition chargée de controler les actions du pouvoir de transition, l'Aternative Consensuelle pour la Refondation d'Haiti》propose par contre de conserver les collectivités tertitoriales( Maires, Casecs, Asecs, Délégués de ville). 

Au cours de cette Transition dite de Rupture, une nouvelle constitution devra être élaborée. Il est aussi prévu de faire l'état des lieux des finances publiques, d'auditer et de réformer les institutions de sécurité sociale et toutes les institutions décentralisées et déconcentrées. 

A noter que nulle part dans l'alternative de l'opposition, il est fait mention d'amnistie pour les dilapidateurs des fonds Pétrocaribe. Même si les avis divergent sur certains points contenus dans ce document, les entités consultées ont au moins trois points en commun: la démission du Président Jovenel Moise, la tenue du procès Pétrocaribe et la Conférence Nationale.

Signalons l’absence de la frange dite modérée de l'opposition à la présentation de l'alternative au Président Jovenel Moise. 

Les membres de l'opposition ont profité de la présentation de cette alternative pour relancer la mobilisation. Le Rendez-vous est fixé au Dimanche 23 Juin sur le macadam pour continuer d'exiger la démission du Président Jovenel Moise et pour dénoncer l'ingérence de l'OEA dans la crise Haitienne.

La Gazette