Haiti/Crise:- Une délégation de l'OEA en Haiti/ Jovenel Moise veut dialoguer pour résoudre la crise

Submitted by gazettehaiti on Wed, 06/19/2019 - 14:06
Photo

Port-au-Prince, le Mercredi 19 Juin 2019
(www.gazettehaiti.com)


Après l'échec du Président Jovenel Moise de plus en plus contesté dans sa dernière tentative de rencontrer les forces vives de la nation en sa résidence privée lundi, l'OEA vient à son secours. Comme c'est toujours le cas en Haiti, en temps de crise le Blanc débarque. La délégation a rencontré le Président Jovenel Moise de même que l'opposition dans sa diversité.

Dans un tweet, le Président Jovenel Moise informe avoir rencontré les émissaires de de l'Organisation Hesmiphérique pour parle de la crise actuelle. 

« J’ai rencontré la délégation de l’OEA autour de la crise actuelle. L’entretien a porté également sur les problèmes de sécurité et de précarité dans le pays. Je demeure convaincu que le dialogue est le seul atout qui nous permettra de résoudre nos différents politiques », écrit le président Jovenel Moïse.
Le Président était accompagné de son Ministre des Affaires Etrangères Bocchit Edmond. 

Le Président du Conseil Permanent et le Chef de Cabinet du Secrétaire Général de l'OEA respectivement Carlos Trujillo et G. Koncke se sont aussi entretenus avec des membres de l'opposition politique. Selon l'ex Sénateur Kelly Bastien qui a représenté le Secteur Démocratique, la délégation de l'OEA a expliqué qu'elle est venue pour encourager un dialogue entre les protagonistes. Elle insiste sur la participation du Président Jovenel Moise à ces pourpalers. 

L'ex Sénateur dit leur avoir expliqué que le Président Jovenel Moise ne saurait faire partie de la solution. Il affirme avoir été à la réuniion pour signifier à la délégation de l'OEA la position de l'opposition qui reste inchangée: la démission de Jovenel Moise pour qu'il se mette à la disposition de la Justice.

Réagissant à la demande de dialogue de l'OEA, un autre leader de l'opposition Volcy Assad de ODEP Haiti a réagi en ces termes: "comment nous demander de faire un dialogue alorsque la loi et la morale nous indiquent la voie à suivre en pareil cas. On ne peut pas dialoguer ou négocier sur le rapport du Tribunal Administratif du pays"! 

La délégation de l'OEA devrait rencontrer d'autres secteurs de la vie nationale avant de quitter le pays. 

La Gazette