Haiti/Presse:-Journée Mondiale de la Liberté de la Presse: Accès à l'information, une préoccupation pour les journalistes haïtiens

Submitted by gazettehaiti on Fri, 05/03/2019 - 21:31
Photo

Port-au-Prince, Vendredi 03 Mai 2019
(www.gazettehaiti.com)

Célébration, ce vendredi 3 Mai 2019, de la journée mondiale de la liberté de la Presse. En cette occasion, le secrétaire général de l’association des journalistes haïtiens, Jacques Desrosiers, s’est plaint du climat d’insécurité et de l’absence du libre accès à l’information empêchant ainsi la pleine jouissance de la liberté de la presse. 

Célébrée tous les 3 Mai de chaque année, la journée mondiale de la presse a été conçue dans l’optique de rappeler les principes fondamentaux de la liberté d’expression, évaluer la liberté de la presse, défendre l’indépendance des medias mais aussi et surtout de saluer le travail des journalistes. 

Si Haïti est placée en 62e position sur 180 pays dans le classement mondial 2019 de la liberté de la presse, établi par Reporters sans frontières, soit un recul de 2 places par rapport à 2018, devant des pays comme le Brésil et le Panama, beaucoup reste à faire estime plus d’un. 

A l'occasion le Secrétaire Général de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) s’est plaint du non- accès à l’information qui, selon lui, empêchent la pleine jouissance de la liberté de la presse. 

Toutefois, Jacques Desrosiers parle d’une certaine avancée considérable, le fait qu’aujourd’hui les journalistes ne sont pas l’objet de pression de la part du pouvoir, ni des politiques.
Le sénateur Youri Latortue a abondé dans le même sens. Néanmoins, l’élu de l’Artibonite estime que la Presse est encore menacée d'un grand danger du fait que le métier n’est pas assez valorisé en Haïti déplorant que les travailleurs de la presse ne soient pas bien rémunérés. 
Il plaide en faveur de meilleurs traitements et des avantages sociaux en faveur des journalistes et des médias afin qu’ils puissent maintenir leur indépendance, dénonçant au passage des manœuvres du pouvoir en place visant à acheter la parole de certains journalistes et medias. 

De son coté, le protecteur du citoyen, Me Renan Hédouville a salué le travail réalisé par la presse haïtienne. Il se dit toutefois préoccupé par rapport aux difficultés auxquelles font face les journalistes pour réaliser des reportages dans certains endroits à risques. 

Soulignons que dans un tweet, le chef de l’état Jovenel Moise a salué le travail de la presse, en cette journée spéciale. Il en a profité également pour exhorter les travailleurs de la presse à respecter les règles d’éthique et à faire montre de plus de responsabilité dans l’exercice de leur noble mission. 

Par, Michelet Pierre Joseph.