Place des femmes dans les espaces décisionnels, la SOFA parle de déception pour ces 10 dernières années.

Submitted by gazettehaiti on Mon, 04/08/2019 - 18:36
Photo

Port-au-Prince, Mercredi 03 Avril 2019
(www.gazettehaiti.com)

A l’occasion de la commémoration de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes, ce 03 Avril 2019, l’organisation« Solidarité Fanm Ayisyèn, SOFA » se dit déçue de la participation de femmes dans les espaces de décision au cours de ces 10 dernières années.   

Si elles se décernent un satisfecit en ce qui concerne la  lutte pour le respect du quota de 30% de femmes dans les espaces décisionnels, les dirigeantes de la SOFA reconnaissent toutefois que beaucoup reste à faire.
De 1986 à 2010, les avancées ont été visibles et palpables. Mais au cours de ces 10 dernières années, on sent une régression considérable, regrette Sabine Lamour, coordonatrice générale de l’organisation« Solidarité Fanm Ayisyèn, SOFA ». 

La militante féminine s’interroge sur la volonté du gouvernement de faire de la cause des femmes l’une de ses préoccupations quand ce dernier choisit de nommer dans des fonctions importantes des personnalités accusées d'harcèlement sexuel et de violences conjugales. 

Rappelons-nous  que le 3 avril 1986, plusieurs milliers de femmes ont gagné les rues pour exiger qu’elles soient prises en compte dans les espaces de décision. En 1996, le sénat d’alors a ratifié une résolution reconnaissant  la date du 3 Avril, comme journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes.

Par, Michelet Pierre Joseph.