Violence à cité soleil, le député Pierre Lemaire joue le rôle de médiateur.

Submitted by gazettehaiti on Mon, 04/08/2019 - 18:24
Photo

Port-au-Prince, Vendredi 05 Avril 2019. 
(www.gazettehaiti.com)

A la recherche d’une solution à la situation de violence qui s’installe actuellement à Cité Soleil. Une rencontre s’est tenue ce vendredi 05 Avril 2019, au parlement entre le député de la commune Pierre Lemaire et des éducateurs ainsi que des pasteurs évoluant dans le plus grand bidonville de la capitale


Présents également à cette rencontre au parlement haïtien, des représentants de différentes fondations de la Cité, de la justice, de la commission de désarmement et du commissaire de police de Cité Soleil, selon ce qu’a fait savoir Pierre Lemaire. 
Il s’agissait de discuter avec ces acteurs de la cité en vue d’apporter une solution face aux actes de violences qui reprennent et s’intensifient dans le plus grand bidonville de la capitale,poursuit-il.

Le parlementaire dénonce ceux qui, dit-il, ont toujours alimenté les violences à Cité Soleil pour parvenir à leurs fins et qui vivaient donc très mal le climat de paix observé dans le vaste bidonville durant ces dernières années. Il se montre également très critique vis-à-vis des autorités en place qui n’avaient rien fait pour pérenniser la paix dans la Cité.   

L’enseignant François Génescat qui a pris part à la rencontre affirme que les problèmes sociaux sont la principale cause des actes de violence Cité Soleil. Il fustige également l’administration en place reprochant particulièrement au ministre de l’éducation de n’avoir offert aucun support aux parents pour permettre à ces derniers d’envoyer leurs enfants à l’école. 

Entre temps, l’ancien agent exécutif intérimaire de Cité Soleil entre 2012 et 2013, Jean Ronald Colby,  dénonce la reprise des actes de violences à cité soleil, reprochant aux autorités de n’avoir pas profité de la trêve des trois dernières années pour désarmer les groupes armés. 
Intervenant à la rubrique invité du jour de radio vision 2000,  Jean Ronald Colby précise que les violences enregistrées ces derniers jours et qui ont fait au moins 6 morts sont liées aux prochaines élections. Il explique que Cité Soleil est actuellement contrôlé par trois caciques, des chefs autoproclamés, qui se battent et se disputent le contrôle de l’électorat dans la Cité. 

Par, Michelet Pierre Joseph