Haiti/Presse:- Michel Martelly accuse Le Nouvelliste de marchander sa plume/ La réponse du plus ancien quotidien haïtien est-elle à la hauteur ?

Submitted by gazettehaiti on Thu, 03/07/2019 - 23:32
Photo

Port-au-Prince, le Jeudi 7 Mars 2019
(www.gazettehaiti.com)


Le pays est témoin d'une nouvelle polémique entre l'Ex Président Michel Martelly et la presse Haitienne.

Il est un fait que l'ancien Chef d'Etat Tet Kale  n'a jamais eu de bonnes relations avec les médias même s'ils l'ont certaines fois protégé; ce qui n' était pas  du tout pas le cas avec Jean Bertrand Aristide, par exemple. Pour avoir seulement commenté la question d'un journaliste membre de l'ANMH, les médias avaient à l'époque appelé au boycot de toutes les activités du Palais National.

Profitant de l'invitation de son ancien délégué Gabriel Fortuné pour venir défiler au Carnaval des Cayes, Michel Martelly n'a  pas du tout été tendre avec la Presse . Au Micro de Scoop Fm, Sweet Micky s'en est particulièrement pris au doyen des médias haïtiens: Le Nouvelliste. Tirant à boulets rouges sur la plupart des médias, qui selon lui, vivent de la corruption, Joseph Michel Martelly a cité nommément le plus ancien quotidien Haitien qu'il accuse de servir de ses colonnes pour soutirer de l'argent du pouvoir. "Ils vous attaquent à travers des articles pimentés et ensuite vous font du chantage en demandant de l'argent", a révélé l'ancien Président. Le Nouvelliste vous a demandé directement de l'argent, a rebondi le Journaliste visiblement surpris. Et Michel Martelly de répondre, " ils vous font payer sous forme de publicité", a-t-il répondu.

Selon lui, le Nouvelliste jouait aussi au double jeu. Il a pris en exemple, la publication par l'équipe du Journal sous sa présidence d'un magazine faisant la promotion du tourisme en Haiti tandis que parallèlement dans leurs colonnes ils parlent mal du pays. Ils ( les médias) vivent du système, a conclu l'ex Chef d'Etat après avoir dévoilé également au cours de l'interview qu'il avait mis fin à un "système de distribution d'argent" à certaines stations de radio établi sous Préval. Ce qui lui avait attiré des ennuis, a-t-il déclaré.

Le Journal n'a pas pris le temps pour réagir aux attaques de Michel Martelly. "Le Nouvelliste n'a jamais marchandé sa ligne éditoriale auprès de  Michel Martelly", rétorque le Nouvelliste dans un éditorial en date du Jeudi 7 Mars.

"Le Nouvelliste a été particulièrement attentif aux segments où il est question de la réputation et de l’honneur du journal" écrit-il." 

Selon l'éditorialiste, "Monsieur Michel Martelly a clairement diffamé Le Nouvelliste à plusieurs reprises. Le Nouvelliste n’a jamais vendu, n’a jamais marchandé ni négocié sa ligne éditoriale auprès de Monsieur Martelly. Monsieur Martelly prend ses rêves pour la réalité", a par ailleurs indiqué le Journal.

Si le Journal rejette les accusations de Michel Martelly, toutefois tout au long de l'article il l'a traité avec respect. Il ne dit pas s'il compte porter plainte contre les propos jugés diffamatoires. 

"Le Nouvelliste se réserve le droit d’intenter une action en justice en vue de sommer Monsieur Michel Martelly de produire les preuves des tentatives de chantage, des paiements et les copies des articles complaisants commandités par ses soins ou par les institutions à ses ordres pendant la période où il avait la haute main sur les milliards du Trésor public", se contente d'écrire le Nouvelliste dont la réputation est mise à mal par l'ancien Président Michel Martelly. 

Selon plusieurs personnalités et commentateurs politiques dont le Journaliste Jean Monard Mételus, la réplique de Frantz Duval n'est pas du tout à la dimension de l'attaque musclée de Michel Martelly. De nombreux internautes ne cachent pas leur déception face à  l'attitude "jugée" suspecte du doyen de la Presse haïtienne( 120 ans) qui risque de laisser des plumes après une telle accusation.

Credit Photos: Le Nouvelliste 

La Gazette