Haiti/Politique/Conférence de presse conjointe:- ODEP Haiti, UNIR RAFCIH et RSD appellent à la mobilisation populaire le 7 Février pour faire basculer le système

Submitted by gazettehaiti on Tue, 02/05/2019 - 20:39
Photo

Port-au-Prince, le Mardi 5 Février 2019
(www.gazettehaiti.com)

A la veille de la commémoration du 33ème anniversaire plusieurs partis politiques et organisations de la Société Civile de l'opposition, en l'occurrence ODEP Haiti dirigée par Volcy Assad, UNIR de Clarens Renois, RAFCIH de Louis Gérald Gilles et RSD de Víctor Benoit ont dressé un tableau sombre de la situation actuelle du pays.

 

A l'issue d'une conférence conjointe, ces structures qui disent partager les mêmes préoccupations quant à la grave situation socio-politique du pays ont critiqué les gouvernements successifs ayant dirigé ayant dirigé Haiti qui n'ont rien fait pour sortir du marasme économique et du sous-développement. 

Photo

Dans un bref bilan, le responsable du Rassemblement des Sociaux-Démocrates pour le progrès( RSD) le Prof Víctor Benoit a rappelé les sacrifices consentis notamment par des jeunes pour sortir le pays de la dictature et invité ceux d'aujourd'hui à ne pas lâcher prise dans leur combate pour un changement radical.

Clarens Renois Président de UNIR dans sa mise en contexte de cette conférence de presse a rappelé les différentes luttes menées pour aboutir au départ de la dictature. 

Le Dr Louis Gérald Gilles Secrétaire Général de RAFCIH a mis l'accent sur la misère, les inégalités, la corruption qui constituent un frein pour le developpemt du pays. Après le 7 Février 1986, on pensait qu'on allait divorcer avec les vieilles pratiques qui ont conduit le pays dans la boue, a déclaré Gérald Gilles qui dénonce corruption, la misère, l'insécurité et le chômage. Il a au passage salué la contribution d'une frange de la presse, particulièrement les Journalistes Gasner Raymond, Liliane Pierre Paul, Jean Dominique et Konpè Filo dans la lutte pour mettre fin avec la dictature. 

Le Dr Armstrong Charlot Coordonateur General de RAFCIH lui aussi s'en est pris aux dilapidateurs des 4 milliards de dollars provenant des fonds PétroCaribe. Il s'étonne que certaines autorités de l'Etat soient elles aussi impliquées dans cette vaste corruption. 
Il a pointé du doigt les gouvernements de René Préval, Michel Martelly et Jocelerme Privert durant lesquels plus de 4 milliards de dollars provenant des fonds PétroCaribe ont été dilapidés. 

Le leader de ODEP Haiti Volcy Assad qui s'adressait à l'assistance composée des militants venus des quartiers pauvres de Cite Soleil, de La Saline et de Delmas, du Bel Air, de Morne Hercule et de Jalouzi a appelé à une véritable mobilisation populaire le 7 Février pour changer ce système qui produit l'inégalité et l'exclusion, la misère et la corruption. Celui qui depuis tantôt deux ans s'est engagé dans ce qu'il appelle une opposition responsable croit que seul un dialogue ou toutes les options seront sur la table peut éviter l'éclatement social qui s'annonce. Il dit prendre au mot le Président Jovenel Moise qui, lors du Forum sur le Pacte de Gouvernabilité avait déclaré que, dans le cadre du dialogue qu'il se prépare à lancer le 7 Février prochain, il n'y aurait pas de sujets tabous. 

José Emmanuel