Dossier Dialogue:- Gabriel Fortuné précise le contenu de son mandat

Submitted by gazettehaiti on Wed, 12/12/2018 - 20:04
Photo

Port-au-Prince, le Mercredi 12 Décembre 2018
(www.gazettehaiti.com)

Le Maire démissionnaire des Cayes Gabriel Fortuné a décidé de mettre fin à la polémique déclenchée quelques jours après avoir annoncé détenir, parallèlement au Premier Ministre Jean Henry Céant, un mandat du Président Jovenel Moïse pour trouver une trêve devant paver la voie à une négociation politique pour résoudre la crise. Invité sur Scoop FM à l'émission Haïti Débat à fournir des explications sur le contenu de mandat, Gabriel Fortuné ne pouvait pas être plus clair : Je n'ai pas de mandat pour négocier une sortie de crise, ce rôle a été officiellement confié au Premier Ministre par le Président, a précisé l'ex parlementaire. M. Fortuné qui dit vouloir mettre un terme à cette polémique affirme être là pour aider le PM Céant dans sa tâche. Il reconnaît par contre que son mandat non-formel dans le cadre de la recherche d'une solution à la crise choque le Chef du gouvernement. 

Gabriel Fortuné croit que le fait par le Président de confier au PM Céant la mission de dialoguer ne lui enlève pas le droit de demander à certains de ses amis de rencontrer des acteurs clefs impliqués dans la crise. Il dit faire régulièrement des rapports au Chef de l'Etat suivis de recommandations. 
Questionné sur une probable collision entre le rôle qu'il joue et celui du Premier Ministre, Gabriel Fortuné croit que non.

Par ailleurs, le Maire démissionnaire invite le pouvoir à prendre très au sérieux la situation socio-politique dans laquelle le pays est plongé. Selon lui, dans le cadre de ce dialogue le Président Jovenel Moïse n'a pas droit à l'erreur. Tout faux pas fera basculer la situation dans le chaos et mettra en péril et la famille politique du Président et le pays, prévient-il. 
Pour lui, on doit prendre le temps nécessaire pour initier un vrai dialogue et tous les secteurs doivent être impliqués. L'ancien Sénateur se dit même prêt à rencontrer l'aile dure de l'opposition y compris le leader historique de Fanmi Lavalas Jean Bertrand et le Chef Pitit Dessalines Moïse Jean Charles sur lequel il avait tiré à boules rouges la semaine écoulée. 

Dans une déclaration faite à l'occasion de la commémoration du 70eme d'anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme le 1O Décembre dernier, le Président Jovenel Moïse avait renouvelé le  mandat confié au Premier Ministre Jean Henry Céant pour dialoguer avec l'opposition et d'autres acteurs de la société en vue d'une sortie de crise.

José Emmanuel