PubGazetteHaiti202005

Haïti : «Pour mettre le pays sur la voie du progrès,  il faut changer la constitution», prétend Jovenel Moïse

.

Le président de la République, Jovenel Moïse continue d’exprimer sa volonté manifeste de doter le pays d’une toute nouvelle constitution en lieu et place de celle de 1987. Ce mardi, dans une série de publications sur son compte Twitter, Jovenel Moïse a posé le changement de la constitution comme condition sine qua non pouvant mettre le pays sur la voie du progrès. 

Jovenel Moïse se montre déterminé à changer la constitution de 1987 par voie référendaire en dépit du fait que cette dernière toujours en vigueur stipule dans son article 284-3 que « Toute consultation populaire tendant à modifier la Constitution par voie de Référendum est formellement interdite ».

Alors que plusieurs milliers de personnes ont gagné les rues à maintes reprises pour exprimer leur désaccord au projet de nouvelle de Jovenel Moïse contesté par l’opposition et des groupe non négligeables de la société civile, celui-ci, sur son compte Twitter ce mardi 06 avril 2021 a fait savoir que l’heure est au changement de la constitution, avec une série de trois vidéos, montrant des images des héros de l’indépendance d’Haïti, Jean Jacques Dessalines, Toussaint Louverture et Henri Christophe.

« Haïti doit être la priorité de chaque Haïtien. Le jour est venu de donner à Haïti une autre constitution. Pour ce faire, tout le monde doit jouer correctement son rôle. Tout le monde doit se mettre ensemble. L'unité est le rêve que nos ancêtres avaient pour nous. L'unité est le rêve de John James Dessalines, père de la nation. », a tweeté Jovenel Moïse. Et de poursuivre: 

« Vivre librement, vivre dans la dignité est le rêve de tout Haïtien. C'est pourquoi nous devons nous respecter les uns les autres. Il doit y avoir de l'amour. Il doit y avoir la paix. Il doit y avoir des progrès. Pour progresser, la carte doit être repoussée, il faut changer la constitution. Le progrès est le rêve que nos ancêtres avaient pour nous. Le progrès est le rêve de Toussaint Louveti, le libérateur d'Haïti. »


«Dans l'unité, nos ancêtres ont obtenu l'indépendance. 217 ans après le pays est à la traîne. Aujourd'hui, nous avons l'obligation de renforcer les institutions démocratiques. Pour ce faire, nous devons ensemble changer la constitution. Le changement est le rêve que nos ancêtres avaient pour nous. Le changement est le rêve d'Henri Christophe, le roi Baptiste. », a conclu le chef de l’Etat. 

 

 

 

Par  Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Apr 19, 2021
Après une pause due au mouvement de boycott lancé par les arbitres, le championnat national de football a repris ses droits dans les stades du pays ce week-end.