Haiti/Trafic d'armes:- L'Ex DG de la PNH Godson Orelus arrêté à St Marc

Submitted by gazettehaiti on Fri, 10/26/2018 - 20:16
Photo

Port-au-Prince, le Vendredi 26 Octobre 2018
(www.gazettehaiti.com)

 

Il ne s'agit pas d'une rumeur. L'information concernant l'arrestation de l'ancien Commandant de la Police Godson Orelus est confirmée. Se présentant au Tribunal de Première Instance de St Marc ce Vendredi 26 Octobre pour être entendu dans le cadre d'une enquête ouverte sur la saisie d'une cargaison d'armes de guerre à St Marc alors qu'il était à ce moment là Directeur Général de la Police, Godson Aurélus a été mis aux arrêts par le Juge Instructeur Dieunel Louimérant. Cette arrestation pour le moins suprenante a fait, en un temps record, le tour de la toile. 


Selon les informations, le Juge aurait ainsi décidé pour la simple et bonne raison que l'ordre d'importation en Septembre 2016 de 150 fusils calibre 12, 9 fusils calibre 12 double canon automatique, 5 fusils M 4, 1 pistolet 9 mm et trente mille cartouches auraient été donné par l'ancien DG de la PNH. 

Au moment de l'arrestation, une vive tension a régné au Tribunal au moment où des agents de l'APENA ont reçu l'ordre d'arrêter Godson Aurélus. Les agents de Sécurité de ce dernier ont alors protesté avant de déchirer le mandat. Afin de faire respecter son ordre d'incarcérer l'Ex DG de la Police, le Juge Instructeur Dieunel Louimérant a requis un juge de paix pour le constat de l'obstruction à la justice dont sont désormais accusés les protecteurs de Mr Aurélus. Le constat légal une fois terminé, les agents de l'APENA ont sans autre forme de procès menotté l'accusé puis l'ont conduit  à la prison civile de St Marc.

C'est pour la deuxième fois que Godson Aurélus a été interrogé par ce Magistrat Instructeur estimant detenir assez d'indices pour le mettre aux arrêts. L'ancien Secrétaire d'Etat à la Sécurité Publique sous le regne de Jocelerme Privert , l'ancien Colonel Himeler Rébu devra lui aussi répondre aux questions du Juge dans le cadre de cette affaire. 

Tout compte fait, l'homme qui avait été très critiqué par l'opposition durant son  passage à la tête de la Police nationale  pour avoir toujours réprimé avec violence les manifestations contre Michel Martelly passe sa première nuit en prison ce vendredi.

La Gazette