PubGazetteHaiti202005

L'association des industries d'Haïti ( ADIH) préoccupée par l’insécurité qui endeuille les familles

Association des Industries d'Haïti Logo


L'insécurité frappe à toutes les portes. Tous les secteurs de la vie nationale se plaignent et se sentent menacés par cette épée de Damoclès qu’est le kidnapping qui plane sur leur vie. L'association des industries d'Haïti (ADIH) sort de son mutisme et, dans une note de presse, déclare son inquiétude quant à la montée de l’insécurité  dans le pays. Dans ladite note  portant la date du 4 mars 2021, les patrons ont exprimé leurs vives préoccupations par rapport à l'aggravation de la situation de l'insécurité marquée notamment par le kidnapping.

"En effet, force est de constater que la situation sécuritaire, au niveau de la capitale haïtienne et d'autres zones du pays continue de se détériorer, engendrant l'augmentation tragique des cas d'enlèvement "Kidnapping" et le contrôle de certaines zones par des gangs armés", déclare  l’ADIH qui souligne que ces bandits opèrent "en toute impunité, empêchant les paisibles citoyens de vaquer à leurs occupations, causant trop de pertes tragiques en vies humaines”.

L'insécurité est aujourd'hui un des fléaux qui fait beaucoup de victimes en Haïti, reconnaît ADIH qui invite l'État à prendre ses responsabilités. "En solidarité avec les victimes, leurs familles et proches, l'ADIH exhorte les autorités à assumer avec encore plus de détermination leurs responsabilités envers les fils et filles de cette patrie, à protéger la vie et les biens des citoyens, et à prendre les mesures sécuritaires adéquates qui puissent permettre de réduire au maximum le "danger" que représentent ces individus armés au sein de la population", exige ADIH.

Cependant, plus loin, l'association dit constater "les efforts du corps de la police nationale d'Haïti, avec un effectif plus élevé à travers les rues. Toutefois, davantage d’efforts doit être fait consenti pour arriver aux résultats tant attendus par la population, à genoux devant cette insécurité galopante et intolérante", estime l'association des industries d'Haïti.

Au terme de cette note, ADIH informe qu'elle a déjà fait part de ses préoccupations au gouvernement, et qu'elle "réitère sa détermination à jouer son rôle dans tout effort visant à ramener au plus vite la paix dans notre fière république d'Haïti".

 

Par Gazette Haïti

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Apr 19, 2021
Après une pause due au mouvement de boycott lancé par les arbitres, le championnat national de football a repris ses droits dans les stades du pays ce week-end.