PubGazetteHaiti202005

L’Hôpital La Paix en grève depuis lundi pour protester contre l’assassinat du Dr Ernst Pady

L’Hôpital la paix


Les employés de l’Hôpital Universitaire la Paix observent depuis, hier (lundi), un arrêt de travail pour protester contre l’assassinat du docteur Ernst Pady qui faisait office d’assistant chef du service de la pédiatrie de l’institution. Seuls les cas qui nécessitent des soins d’urgence sont admis à ce centre hospitalier en raison de ce mouvement de protestation, selon les protestataires.

Toutes les activités étaient au point mort, ce mardi, à l’Hôpital la Paix pour une deuxième journée consécutive en raison de ce mouvement de protestation. Gazette-Haïti a pu constater que les salles d’attente étaient complètement vides alors que l’allée principale de l’hôpital était quasi-déserte. Aucun service n’a fonctionné hormis les urgences. Aussi, aucune nouvelle admission n’a également été autorisée par les protestataires qui sont consternés par la mort violente de leur collègue. Seuls les patients qui y étaient déjà admis sont pris en compte, selon l’un des protestataires qui requiert l’anonymat.

On a également constaté des notes d’indignation suspendues sur la façade du mur du service de pédiatrie. Il y avait également  une pancarte sur la laquelle on pouvait lire : «  La Pédiatrie ne t’oubliera jamais Dr Pady ». Les protestataires ne sont pas en mesure de dire à quand ils projettent de reprendre le travail. Les patients quant à eux sont pour l’heure dans l’expectative. C’est le cas de cet homme venu de la commune de Ganthier dont la fille de 13 ans, qui a la jambe cassée, devait subir une intervention chirurgicale en début de semaine.

Agé de 63 ans, Dr Ernst Pady est originaire des Gonaïves. Il est réputé d’être quelqu’un de très humble. Adolescent, il a été atteint de la poliomyélite. Une maladie qu’il avait dû supporter pendant longtemps. C’est ce qui lui avait, d’ailleurs, poussé à se spécialiser dans la pédiatrie après ses études de médecine, en 1986.

 

Par Diego O. Charles

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Apr 19, 2021
Après une pause due au mouvement de boycott lancé par les arbitres, le championnat national de football a repris ses droits dans les stades du pays ce week-end.