La présence de Moise Jean Charles contestée à l'ONU/Cherche-t-il à manipuler l'opinion publique?

Submitted by gazettehaiti on Sat, 09/29/2018 - 10:08
Moise

Port-au-Prince, le Samedi  29 Septembre 2018

(www.gazettehaiti.com)

Annoncée à grand renfort de publicité la visite d'une délégation conduite par le Secrétaire Générale de Pitit Dessalines n'a pas pu avoir lieu. Moise Jean Charles qui n'avait pas précisé s'il était invité ou pas à prendre la parole sur la Tribune des Nations Unies n'as pu atteindre même les couloirs de l'Organisation Mondiale qui tenait cette semaine sa 73eme assemblée ordinaire. 

L'information a été annoncée par l'interressé lui-même sous les ondes de SCOOP FM. Il accuse le pouvoir en place d'avoir tout fait pour empêcher son intervention à l'ONU. La Présence de Moise Jean Charles aurait été dénoncée par les autorités haitiennes. Contactée par notre Rédaction  la Chancelerie Haitienne a, d'un revers de main,  rejetté cette accusation.

Le Secrétaire Général de Pitit Dessalines lors d'une conférence de presse la veille de son départ pour New York avait fait savoir qu'il allait porter le dossier de la dilapidation des Fonds PétroCaribe devant les autorités Onusiennes. Il avait aussi l'intention d'aborder le dossier de la CIRH. Plus de 11 milliards de dollars ont été mobilisés par la communauté internationale en vue de reconstruire Haiti après le terrible tremblement de Terre du 12 Janvier 2010. Huit and plus tard, cette reconstruction se fait encore attendre.

Plus d'une vingtaine de militants venus d'Haiti et de l'Amérique Latine devaient  participer á cette réunion avortée, selon Moise.
Réagissant à ces informations, un ancien diplomate haitien ayant passé des années à l'ONU a précisé pour Gazette Haiti que seuls les chefs d'Etat et de gouvernement membres de l'organisation sont habilités à prendre la parole sur la Tribune des Nations Unies. Aucun membre de l'opposition de quelque pays que ce soit n'y est admis dans ce cadre là. C'est tout le contraire par contre pour l'OEA, qui aménage aux besoins, des espaces pour des opposants. 

Selon des informations, ces genres de présentations à l'ONU dont parle Moise ne se font pas en présence des Chefs d'Etat et de Gouvernement qui annuellement et dans le cadre d'une activité officielle, prennent la parole pour se prononcer sur la situation de leurs pays respectifs et du monde. 

Par contre, poursuit  le diplomate qui souhaite garder l'anonymat, étant donné que la 73eme session ordinaire de l'ONU dure normalement jusqu'au mois de décembre avec les travaux des commissions, en dehors des activités formelles, des structures destinées a cet effet se mettent disponibles pour écouter les complaintes de groupes de pressions, échanger avec certains experts ou intellectuels, personnalités d'horizons divers  sur des sujets donnés et c'est dans ce cadre là que la délégation de Moise pourrait intervenir dans une des salles de l'ONU. 

Selon certains observateurs, par cette initiative,  le leader de Pitit Dessalines Moise Jean Charles  chercherait  tout simplement à manipuler l'opinion publique en sa faveur pour ensuite en tirer des avantages politiques.

La Gazette